Orne: une patiente prend feu durant une césarienne, le bébé en bonne santé

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Orne: une patiente prend feu durant une césarienne, le bébé en bonne santé

Publié le 10/10/2017 à 20:48 - Mise à jour à 20:53
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une patiente opérée vendredi en urgence à l'hôpital de Flers (Orne) pour une césarienne a été gravement brûlée, a-t-on appris ce mardi. Ses jours ne sont pas en danger et son bébé est sain et sauf. L'incident pourrait venir de l'utilisation d'un bistouri électrique.

Une femme a subi une césarienne à l'hôpital de Flers dans l'Orne et a été grièvement brûlée vendredi 6 dans des circonstances qui restent à éclaircir. Ses jours ne sont pas en danger et son bébé est en bonne santé. Une enquête a été ouverte pour découvrir comment un tel incident a pu avoir lieu.

Les faits révélé par Ouest-France ce mardi 10 ont eu lieu au centre hospitalier Jacques Monod "au décours d'une césarienne réalisée en urgence", c'est-à-dire vers la fin de l'opération, a fait savoir l'hôpital dans un communiqué qui évoque "un événement indésirable grave".

Le procureur de la République Hugues de Phily a été saisi. Le magistrat s'est montré plus explicite sur les faits et a raconté au quotidien que la patiente "aurait pris feu". Elle a été brûlée au troisième degré sur 15% du corps et a dû être héliportée vers le service des grands brûlés du Centre hospitalier universitaire de Nantes.

Si l'enquête interne qui a été diligentée n'a pas encore livré ses conclusions, il semblerait que ce soit l'utilisation d'un bistouri électrique qui ait provoqué l'incident. Cet appareil permet grâce au courant électrique qui circule dans sa pointe de sectionner des tissus tout en évitant les saignements.

De tels cas d'incendie dans des blocs opératoires, rares, ont déjà été rapportés, notamment dus à l'embrasement de gaz intestinaux. Mais il était trop tôt ce mardi pour avancer cette piste.

"L’équipe hospitalière, profondément touchée par cet événement, est de tout cœur avec la famille", a fait également savoir la direction de l'hôpital de Flers qui a mis en place une cellule psychologique.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le procureur de la République a été saisi et une enquête interner ouverte par l'hôpital.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-