Ossements retrouvés dans le Massif des Ecrins: la victime identifiée

Ossements retrouvés dans le Massif des Ecrins: la victime identifiée

Publié le 30/09/2015 à 14:58 - Mise à jour à 15:01
©Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s):
-A +A

Alors que des ossements humains avaient été retrouvés dans le Massif des Ecrins (Hautes-Alpes) en août dernier, le parquet de Gap a annoncé l'identité de la victime: ils sont ceux d'un étudiants parisien disparu en 2011.

Le mystère est levé. Les ossements découverts le 5 août dernier dans le parc national des Ecrins (Hautes-Alpes) ont été identifiés. D'après les expertises, et comme il avait été supposé il y a quelques semaines, ils appartiennent bien à Romain Bironneau, un étudiant parisien de 24 ans, disparu il y a quatre ans, a annoncé ce mercredi le parquet de Gap.

Les examens dentaires réalisés par l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) ont ainsi établi qu'il s'agissait bien du jeune homme disparu. En parallèle, des pièces d'identités de la victime ont également été retrouvées à l'intérieur d'un sac à dos découvert à proximité du lieu de la découverte, a annoncé le procureur de la République de Gap, Raphaël Balland. Concernant les circonstances de sa mort, les enquêteurs semblent se tourner vers la thèse de accident. "Aucun élément ne permet de penser que la mort n'aurait d'autres causes qu'un accident de randonnée", a-t-il ajouté.

Le jeune homme, alors en vacances dans les Hautes-Alpes, avait disparu le 5 juillet 2011, lors d’une randonnée. Les ossements, découverts par une randonneuse en ballade, avaient été retrouvés sur la commune de Saint-Maurice-en-Valgodemard, au pied du sommet "Le Pic de Pian" qui culmine à plus de 2.800 mètres d’altitude.

Très prisé par les amoureux de nature, le massif des Ecrins regorge de superbes randonnées mais peut se révéler dangereux lorsque l'on y pratique une activité sportive. Récemment, le 4 septembre dernier, un ressortissant belge âgé de 65 ans, qui faisait une randonnée avec deux de ses amis au-dessus du lac du Lauvitel, est décédé après avoir malencontreusement chuté d'un sentier, dévalant la pente sur une soixantaines de mètres. Quelques mois avant, en juin, quatre alpinistes y avaient également perdu la vie. 

 

Auteur(s):

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les ossements retrouvés dans les Ecrins sont ceux d'un étudiant parisien disparu en 2011.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-