Ouessant: il allume plusieurs incendies dans l'île et se donne la mort le jour de son expulsion

Ouessant: il allume plusieurs incendies dans l'île et se donne la mort le jour de son expulsion

Publié le 13/07/2017 à 07:16 - Mise à jour à 07:19
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme âgé d'une cinquantaine a déclenché plusieurs feux mercredi sur l'île d'Ouessant, avant de se suicider. L'homme, condamné pour braquage en juin, devait se faire expulser de son logement.
.

C'est un probable coup de folie qui l'a mené jusqu'au suicide. Un habitant de l'île d'Ouessant (Finistère) s'est donné la mort mercredi 12 après avoir été pris d'une étrange frénésie, allumant quatre incendies sur le territoire avant de mettre fin à ses jours. L'individu était en outre un braqueur à deux doigts d'être banni du territoire.

Dans la journée de mercredi, ce ne sont pas moins de quatre départs de feu qui ont été recensés: deux dans des habitations, un dans une centrale téléphonique et un à l'écomusée d'Ouessant. Le pyromane a rapidement été identifié et ce sont pas moins d'une trentaine de gendarmes appuyés par des hommes du Raid qui ont débuté une chasse à l'homme. C'est en milieu d'après-midi que son cadavre a été découvert dans une crique de l'île. Le forcené s'était suicidé.

Les premiers éléments de l'enquête vont rapidement orienter les investigations sur la piste du coup de folie eu égard du profil de l'individu. Le quinquagénaire résidait dans l'île et avait, en février dernier, braqué à visage découvert la seule banque d'Ouessant pour se faire remettre la caisse. Facilement arrêté par les gendarmes, il avait été condamné en juin par le tribunal correctionnel de Brest à 18 mois de prison ferme et cinq ans d'interdiction de séjour à Ouessant. L'homme avait fait appel, ce qui suspendait le jugement lui permettant de continuer à vivre à Ouessant.

Cependant, le mercredi 12 justement, l'individu devait se retrouver sans toit. En raison d'une accumulation de loyers impayés il allait être expulsé juste avant de commencer son périple incendiaire sur le territoire le plus occidental de la France métropolitaine.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Traqué par les gendarmes, l'homme a fini par se suicider.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-