Ouistreham: un baigneur porté disparu, les recherches stoppées

Ouistreham: un baigneur porté disparu, les recherches stoppées

Publié le 29/07/2017 à 12:18 - Mise à jour à 12:25
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une dizaine d’embarcations et un hélicoptère ont été mobilisés vendredi après-midi pour retrouver un nageur qui avait disparu après s’être éloigné du rivage à Ouistreham (Calvados). Mais les recherches ont malheureusement été abandonnées dans la soirée.

Le baigneur n’avait toujours pas été retrouvé près de 24 heures après sa disparition, malgré les importants moyens déployés pour le retrouver. Les recherches ont pris fin après plusieurs heures.

Il était environ 16h30, vendredi 28, à Ouistreham (Calvados) lorsque les sauveteurs du poste Riva Bella ont perdu de vue un homme qui se baignait dans la Manche. Ils ont tout d’abord envoyé un bateau pneumatique sur zone pour tenter de le retrouver. Mais après un quart d’heure de recherches vaines, des moyens plus importants ont été déployés, relate France Bleu.

Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Jobourg a été prévenu et le Sainte-Anne des Flots, un navire de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) a été sollicité, ainsi que trois autres embarcations des sauveteurs et des sapeurs-pompiers, auxquelles se sont ajoutés un bateau de la préfecture et un navire de pêche volontaire, détaille France 3.

Par la suite, deux autres Zodiac et même l’hélicoptère Dragon 76 de la sécurité civile ont été mobilisés pour tenter de retrouver le baigneur. Mais malgré la dizaine d’embarcations engagées dans les recherches, celles-ci se sont révélées infructueuses au bout de plusieurs heures. Vers 20h30 , il a donc été décidé de mettre fin aux opérations. Le Cross a toutefois lancé toute la nuit un message d’alerte signalant la disparition dans le secteur, mais au lendemain des faits, l’espoir de retrouver le nageur en vie apparaissait nul.

Selon les chiffres de Santé Publique France, la moitié des plus de 1.200 noyades estivales en 2015 (dont 436 mortelles) ont eu lieu en mer. "Lors d’une baignade en mer, restez dans une zone de baignade surveillée. Renseignez-vous sur l’état de la mer et des courants, et tenez compte de votre condition physique et de votre état de santé avant de vous lancer à l’eau!", prévient l’organisme public.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un hélicoptère de la sécurité civile a été mobilisé pour les recherches (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-