Ouragan Irma: 100 prisonniers "dangereux" se sont évadés d'une prison dans les Iles Vierges britanniques

Ouragan Irma: 100 prisonniers "dangereux" se sont évadés d'une prison dans les Iles Vierges britanniques

Publié le 13/09/2017 à 07:31 - Mise à jour à 07:35
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le gouvernement britannique a reconnu mardi qu'après le passage de l'ouragan Irma, plus de 100 prisonniers "dangereux" s'étaient enfuis d'une prison endommagée. Des militaires ont été déployés sur l'île pour assurer la sécurité de la population.

Ils ont profité du chaos pour s'échapper. D'après les déclarations du gouvernement britannique, plus de 100 prisonniers "dangereux" se sont enfuis d'une prison endommagée dans les Iles Vierges britanniques après le passage de l'ouragan Irma. Une situation jugée inquiétante qui a causé "une menace sérieuse d'effondrement total de la loi" et de "l'ordre" selon Alan Duncan, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères. Par conséquent, des militaires ont été appelés en renfort sur l'île pour assurer la sécurité de la population.

Pour le moment, aucun chiffre officiel sur le nombre de détenus rattrapés par les forces de l'ordre n'a été communiqué. Mais il semblerait que 60 d'entre eux soient toujours en fuite d'après un document du gouvernement cité par le Daily Telegraph.

Ce n'est pas la première fois ces derniers jours que des détenus se retrouvent au centre de l'attention. En effet, après le passage de l'ouragan Irma, des rumeurs laissaient entendre que des prisonniers de la prison de Pointe blanche (située dans la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin) s'étaient fait la malle. Mais rapidement, les autorités ont démenti l'information. Le directeur des opérations au ministère néerlandais de la Défense a d'ailleurs assuré mardi, une nouvelle fois, qu’aucun détenu ne s’était évadé à cette occasion. "Ils sont toujours en prison et nous avons envoyé des soldats pour prêter main forte", a affirmé Richard Oppelaar.

Pour rappel, le bilan du passage de l'ouragan Irma a été revu à la hausse dans les territoires britanniques des Caraïbes, passant de six à neuf morts. Au total, cinq personnes sont décédées dans les Iles Vierges britanniques et quatre à Anguilla.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les prisonniers sont actuellement recherchés par les forces de l'ordre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-