Outreau: un animateur de centre de loisirs en garde à vue pour des attouchements sexuels sur un enfant de quatre ans

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Outreau: un animateur de centre de loisirs en garde à vue pour des attouchements sexuels sur un enfant de quatre ans

Publié le 09/03/2017 à 12:38 - Mise à jour à 12:47
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un animateur de centre de loisirs de 30 ans a été placé en garde à vue mercredi 8 car soupçonné d'attouchements sexuels sur un enfant de quatre ans. Il a reconnu les faits qui se sont déroulés au centre social Jacques-Brel d'Outreau.

Le suspect n'a pas d'antécédent judiciaire. Mercredi 8, un animateur de centre de loisirs d’Outreau, dans le Pas-de-Calais, a été mis en examen et placé en détention provisoire pour deux agressions sexuelles sur un enfant de quatre ans, a-t-on appris auprès de La Voix du Nord.

Ce sont les parents de la jeune victime présumée qui se sont déplacés au commissariat de Boulogne-sur-Mer pour déposer plainte, dimanche 5, pour des attouchements sexuels sur leur enfant de quatre ans qui de seraient déroulés la veille.

Âgé de trente ans, l’animateur, également salarié de l’Education nationale pour des interventions dans des écoles maternelles, a été placé en garde à vue, lundi 6. Lors de son audition, il a reconnu avoir agressé l’enfant à deux reprises, samedi et en début d’année, au centre social Jacques-Brel. A l'issue de sa garde à vue, il a été placé en détention provisoire.

Depuis ce placement, quatre nouvelles plaintes ont été déposées à son encontre pour des faits de même nature, a indiqué le parquet, qui n'exclut pas de nouvelles plaintes à venir. "C’est l’inquiétude du parquet, nous sommes obligés de remonter à rebours dans la carrière professionnelle de cet homme", a indiqué Pascal Marconville, procureur de la République.

Parallèlement, sous l’autorité du parquet, la brigade des mineurs a commencé à prendre contact avec les familles des différents enfants qui ont pu être en contact avec cet animateur.  Le suspect, détenu à la maison d'arrêt de Longuenesse (Pas-de-Calais), n'a pas encore été interrogé sur ces nouvelles.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Lors de son audition, le suspect a reconnu avoir agressé l’enfant à deux reprises.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-