Pakistan: un avion transportant 48 personnes s'est écrasé

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pakistan: un avion transportant 48 personnes s'est écrasé

Publié le 07/12/2016 à 17:56 - Mise à jour à 18:10
Photo Flickr CC-by-Aero Icarus
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un avion de la Pakistan International Airline, qui transportait 48 personnes (passagers et personnels de bord compris), s'est écrasé ce mercredi dans le nord du pays alors qu'il cherchait à rejoindre Islamabad, la capitale. Au total, 21 corps ont été retirés de la carcasse de l'appareil. Il y a peu de chances de retrouver des survivants.

Un avion de la compagnie Pakistan International Airline s'est crashé ce mercredi 7 dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, au nord du pays. Le vol PK661 reliait Chitral à la capitale Islamabad, et transportait 48 personnes. Pour le moment, 21 corps ont été extraits de la carlingue de l'avion. Il n’y a "aucune chance" de retrouver vivants des passagers de ce vol, a indiqué un élu local, Sardar Aurangzeb Nalota.

Dans un premier temps, la compagnie aérienne pakistanaise a annoncé qu'elle avait perdu le contact avec l'appareil, de modèle ATR-42. Les pilotes avaient signalé un problème sur le moteur gauche vers 16h, juste avant de disparaître des radars.

L'avion s'est écrasé en plein milieu des montagnes, tout près d'un petit village, Havelian, dans le district d'Abbottabad. Les habitants ont témoigné auprès des autorités, assurant avoir vu l'avion en feu avant le crash.

Le dernier drame aérien que le Pakistan a connu s'est déroulé en 2015. Un hélicoptère militaire s'était écrasé dans le nord du pays, mais dans une zone moins montagneuse. Huit personnes avaient trouvé la mort.

Le pire accident aérien de l'histoire du Pakistan s'est tenu en 2010. Un Airbus 321 de la compagnie Airblue, reliant Karachi à Islamabad, s'était crashé juste avant l'atterrissage, tuant les 152 personnes à bord. 

La Pakistan International Airline a cependant connu pire, mais sur les terres népalaises, à Katmandou, en 1992. Aucune des 167 personnes qui étaient dans l'A300, impliqué dans cet accident, n'avaient survécu.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'avion de la compagnie Pakistan International Airline qui s'est crashé ce mercredi 7 décembre était un modèle ATR-42

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-