Panique à la gare du Nord: un homme armé d'un couteau arrêté par les forces de l'ordre (vidéo)

Panique à la gare du Nord: un homme armé d'un couteau arrêté par les forces de l'ordre (vidéo)

Publié le 22/04/2017 à 18:09 - Mise à jour à 18:30
©Martin Le Roy/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme armé d'un couteau a été arrêté par des gendarmes ce samedi, dans la très fréquentée gare du Nord. Les faits ont provoqué un mouvement de foule. L'individu appréhendé ne cherchait visiblement pas à commettre un acte criminel.

Deux jours après l'attentat des Champs-Elysées où un terroriste a abattu un policier avant d'être tué par la riposte des forces de l'ordre, la tension est à son comble dans les lieux sous haute surveillance. Ce qui explique l'arrestation plutôt "musclée" ce samedi 22 d'un suspect, gare du Nord, sans que l'on sache exactement la nature de la présence pour le moins étrange de l'individu.

Le suspect a en effet pénétré dans l'enceinte de la gare muni d'un couteau, qu'il tenait à la main. Visiblement, il n'a pas cherché à agresser qui que ce soit, ni à attaquer les forces de l'ordre. Une patrouille de gendarmerie a en effet repéré l'individu et l'a immédiatement mis en joue, lui intimant l'ordre de lâcher son couteau sous peine d'être "neutralisé" par les armes des militaires.

L'individu a obtempéré et s'est allongé sur le sol pour se rendre. La tension provoqué par cette arrestation musclée a provoqué immédiatement un mouvement de foule et des cris, avec des passagers abandonnant un instant leur bagages sur place.

Selon une source policière, l'homme a justifié la détention, bien visible, de son couteau car "il avait peur pour sa vie". La même source confirme que l'homme n'avait pas été "menaçant".

Un périmètre de sécurité a cependant été dressé, et des équipes de déminage mobilisées du fait des nombreux "colis suspect" que la pagaille a généré.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes ont appréhendé l'homme et dégainé leur arme en pleine gare.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-