Pantin: une mère et sa fille de deux ans chutent du 8e étage et tuent un passant

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pantin: une mère et sa fille de deux ans chutent du 8e étage et tuent un passant

Publié le 03/04/2018 à 07:50 - Mise à jour à 07:52
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 60 ans a été tué par la chute inexpliqué d'une mère de famille et de sa fille de deux ans dimanche à Pantin. Le mère et son enfant sont toujours dans le coma ce mardi.

La défenestration est pour l'heure, ce mardi matin, totalement inexpliquée. Dimanche 1er avril, une mère et sa fillette de 2 ans ont chuté de leur immeuble de Pantin et ont percuté un passant de 60 ans qui a succombé au choc. Les deux femmes sont tombées du 8e étage pour une raison inconnue.

Le journal Le Parisien révèle que la mère et son enfant ont survécu à la chute mais sont actuellement dans le coma. Une caméra de vidéosurveillance d'un commerce adjacent à l'immeuble a filmé la terrible scène qui s'est déroulé peu avant 16h30. Les pompiers sont rapidement arrivés sur place pour prendre en charge les trois blessés qui étaient encore en vie. Malheureusement, le sexagénaire n'a pas survécu à ses blessures. L'état de santé de la mère de famille inquiète particulièrement les médecins ce mardi, ils sont encore réservés sur sa survie.

Lire aussi - Paris: l'ascenseur chute de plusieurs étages dans le bâtiment en démolition, un ouvrier mort écrasé par la cabine

Le parquet de Bobigny a saisi la Sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis pour rechercher les causes de la mort. L’hypothèse de l’intervention d’un tiers a été écartée. L’appartement était fermé de l’intérieur.

La victime, originaire d'Algérie, était logée dans cet immeuble HLM de Pantin par l’association France Terre d’Asile. "Elle était en situation régulière, reconnue réfugiée, elle avait un boulot chez Zara, et elle devait sortir vers un hébergement pérenne", a expliqué au quotidien Pierre Henry, directeur général de l’association. Le Parisien précise par ailleurs qu'une cellule de soutien psychologique doit être mise en place ce mardi pour les salariés de l’association qui accompagnaient la mère venant d’Algérie.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une mère de 27 ans et sa fille de 2 ans sont dans le coma après une défenestration inexpliquée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-