Parents de Maëlys: sa mère republie son appel à la vérité sur Facebook, Nordah L. ré-entendu

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Parents de Maëlys: sa mère republie son appel à la vérité sur Facebook, Nordah L. ré-entendu

Publié le 30/11/2017 à 12:53 - Mise à jour à 13:09
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cette journée de jeudi s'annonce majeure dans l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys de Araujo. Pendant que Nordahl Lelandais est ré-entendu et répond aux nombreuses questions des juges d'instruction (car une partie de l'enquête a été annulée ce jeudi matin), la maman de la petite republie sur Facebook le message poignant qu'elle avait déjà lancé il y a quelques jours.

Cette journée du jeudi 30 est capitale dans l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys de Araujo. Nordahl Lelandais doit en effet répondre aux questions des trois juges d'instruction enquêtant sur l'affaire.

Hasard du calendrier ou volonté d'être visible ce jour où l'ensemble des médias vont être focalisés sur l'affaire, dans l'attente de la conférence de presse annoncée? La maman, Jennifer Cleyet Marrel, a publié sur son compte Facebook le message bouleversant pour Maëlys qu'elle avait déjà rendu public dimanche 26 pour les trois mois de la disparition de son enfant, dans la nuit du 26 au 27 août, et que France-Soir avait intialement repéré.

Lire aussi: Maëlys - Enquête: conférence de presse ce jeudi après l'audition de Nordahl L.

Sur un fond musical poignant (la chanson Si t'étais là de Louane), s'étalent les photos d'une enfant heureuse, tantôt souriante avec retenue, tantôt riante, tantôt nourrisson. Un peu plus de deux minutes d'émotion où se succèdent les phrases "tu nous manques", et surtout "la vérité pour Maëlys", pour une publication intitulée "3 mois insoutenable (sic) sans toi". Hasard ou réel message, certaines paroles de la chanson (qui est à l'origine un hommage de la jeune artiste pour ses parents morts) prennent un sens particulier quand on connaît les détails de l'affaire. "Parfois je pense à toi dans les voitures…" commence ainsi la ballade touchante. Or, la question de la voiture de Nordahl Lelandais sera peut-être l'un des éléments majeurs de cette journée d'interrogatoire.

Les magistrats pourraient interroger Nordahl Lelandais sur les images de vidéosurveillance montrant un véhicule avec une forme vêtue de blanc sur le siège passager. Les enquêteurs pensent qu'il s'agit de la voiture du trentenaire, même si cette affirmation reste sujette à caution, notamment car la plaque d'immatriculation n'est pas visible. L'avocat du suspect pourrait d'ailleurs jouer sur la fiabilité incertaine du cliché pour esquiver les questions. A moins que les juges eux-mêmes ne considèrent l'élément comme trop incertain pour être abordé dans l'immédiat. La question est sensible car même si de nombreuses questions seront posées au suspect sur les éléments troubles de sa version des faits, aucune des incohérences relevées dans l'enquête jusque-là ne constitue de preuve réellement à charge, juste un faisceau de présomption. Mais s'il est avéré que le véhicule dont l'image a été captée est bien celui de l'ancien militaire, ce pourrait être un moment majeur dans l'évolution de l'enquête. Et un pas vers cette "vérité" que la maman de Maëlys appelle de ses voeux.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-