Paris: à 13 ans, la victime d'un viol reconnaît et permet l'arrestation de son agresseur dans le métro

Paris: à 13 ans, la victime d'un viol reconnaît et permet l'arrestation de son agresseur dans le métro

Publié le 23/01/2017 à 08:17 - Mise à jour à 08:23
©Miguel Medina/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux violeurs présumés ont pu être interpellés début janvier après que leur victime, âgée de 13 ans, a reconnu l'un d'eux dans les transports en commun plusieurs mois après les faits. Ils ont été placés en détention provisoire et encourent 20 ans de réclusion criminelle.

Malgré le calvaire qu'elle a vécu, une jeune fille de 13 ans a trouvé la force de dénoncer son violeur, croisé par hasard dans le métro parisien plusieurs mois après l'agression. Elle a ainsi pu permettre une avancée décisive dans une enquête qui n'avait pas abouti depuis, révèle Le Parisien.

L'agression remonte à août 2016. L'adolescente, sous tutelle, doit se rendre de la gare du Nord au domicile de ses parents en Seine-Saint-Denis mais ne trouve pas son train. C'est alors qu'un homme propose de la déposer en voiture. Sous un faux prétexte, puis la contrainte, il l'isole dans la chambre d'un foyer du XIXème arrondissement. Là, lui et un complice abuse d'elle à plusieurs reprises.

Elle ne sera relâchée par ses violeurs que le lendemain matin. Une première fois elle brisera le silence que s'imposent souvent les jeunes victimes en racontant son agression. Les enquêteurs pourront même retrouver des traces ADN, mais aucune d'entre elles n'est inscrite au Fichier national des empreintes génétiques.

Il aura donc fallu encore du temps, le hasard, et encore une fois le cran de la jeune fille pour que l'un des auteurs présumés de cette agression soit interpellé. Début janvier, l'adolescente se trouve dans les transports en commun parisien lorsqu'elle identifie l'un de ses agresseurs. Immédiatement elle appelle des policiers de la brigade des réseaux ferrés présents sur les lieux.

Ils interpellent le suspect, un homme de 38 ans originaire de l'Essonne et en situation irrégulière, qui est placé en garde à vue. Des tests génétiques seront sans doute ordonneés pour confirmer ou infirmer son implication, mais l'homme aurait déjà reconnu les faits et même livré son complice, également interpellé par la suite. Les deux violeurs présumés ont été placés en détention provisoire.

Le viol est punissable en France d'une peine de 15 ans de réclusion criminelle, laquelle peut-être portée à 20 ans lorsqu'il est commis sur un mineur de 15 ans ou "par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a interpellé a dénoncé son complice en garde à vue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-