Paris: 9 interpellations dans l'enquête du braquage du convoi d'un prince saoudien

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Paris: 9 interpellations dans l'enquête du braquage du convoi d'un prince saoudien

Publié le 18/05/2015 à 12:44 - Mise à jour à 12:52
©Arthur Lombard/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Suite au braquage du convoi d'un prince saoudien, en août dernier à Paris, neuf personnes ont été interpellées ce lundi en Ile-de-France. Près de 700.000 euros de butin avait été dérobés lors de cette spectaculaire, et très professionnelle, attaque.

L'affaire avait fait grand bruit. Neuf personnes ont été interpellées ce lundi dans le cadre de l'enquête sur le braquage du convoi de voitures d'un prince saoudien en août dernier à Paris, confirmant une information dévoilée par RTL qui évoquait initialement onze arrestations. Les malfaiteurs étaient repartis avec près de 700.000 euros de butin tandis que le prince, dont la voiture n'avait pas été visée, avait continué sa route sans s'apercevoir du vol.

Ce lundi matin à l'aube, une vaste opération policière a permis l'interpellation simultanée de neuf suspects à Paris et dans les départements du Val d’Oise, de la Seine-Saint-Denis et de la Seine-et-Marne. Les hommes arrêtés, placés en garde à vue, ont été identifiés grâce aux investigations menées par les policiers de la Brigade de répression du banditisme (BRB) de la PJ parisienne et de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) de Nanterre. Ils sont soupçonnés d'avoir dévalisé le convoi du prince Abdul Aziz Bin Fahd, fils du l'ancien roi Fahd d'Arabie, le 17 août dernier sur le périphérique de la capitale.

Visiblement très bien renseignés, les malfaiteurs avaient ciblé le véhicule du convoi qui transportait les effets personnels du prince qui rejoignait avec sa suite l'aéroport du Bourget afin de s'envoler vers Ibiza. A l'aide de fusils mitrailleurs notamment, ils avaient forcé le fourgon à s'arrêter avant de prendre la fuite à son bord, retenant les trois passagers qui ont été libérés un peu plus tard, sans violence. Menée de manière très professionnelle, l'attaque n'avait fait aucun blessé.

Initialement évalué à 250.000 euros, le butin avait par la suite été réévalué entre 671.000 et plus de 750.000 euros, dont une bonne partie en liquide. De sources proches de l'enquête, des documents jugés "sensibles" auraient également été dérobés. Pour autant, le prince n'a pas souhaité porter plainte.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Visiblement très bien renseignés, les malfaiteurs avaient ciblé uniquement la voiture transportant les effets personnels du prince.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-