Paris: armé d'un couteau, il crie "Allah akbar" et "Ben Laden" devant des militaires

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: armé d'un couteau, il crie "Allah akbar" et "Ben Laden" devant des militaires

Publié le 16/02/2018 à 07:18 - Mise à jour à 07:28
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans le XVIIe arrondissement de Paris, un individu au comportement suspect a été interpellé par les policiers et les soldats de l’opération sentinelle mercredi soir. Il exhibait un couteau en leur direction tout en prononçant "Allah Akbar" et "Ben Laden".

Il se trouvait dans le quartier de porte Maillot dans le XVIIe arrondissement de Paris. Mercredi 15 au soir aux alentours de 21h30, un individu au comportement suspect a été  interpellé par des policiers et des soldats de l’opération sentinelle, selon une information rapportée par Le Parisien. Visiblement, il exhibait un couteau en leur direction tout en prononçant "Allah akbar" et "Ben Laden".

D'origine hongroise, l'homme avait déjà été repéré plus tôt dans la journée après avoir tenté d'entrer dans la salle de spectacle avec son arme blanche. Selon plusieurs témoins, il était visiblement sous l'emprise de l'alcool. Comme le relate le quotidien, Police Secours a donc rapidement été appelé par le service de sécurité du Palais des congrès. Seulement voilà: lorsque les forces de l'ordre sont arrivées, plus personne. L'homme a finalement été retrouvé une heure et demie plus tard dans le même quartier.

Au vu de son taux d'alcoolémie, l'homme a dû être placé en cellule de dégrisement. Sa garde à vue a été différée.

Lire aussi - Un détenu poignarde des surveillants au cri d'"Allah Akbar" pour ne pas être libéré

Cette histoire n'est pas sans rappeler celle qui a eu lieu quelques jours plus tôt à Mantes-la-Jolie. Le 3 février dernier, un homme armé avait semé la panique dans un salon de coiffure de la commune des Yvelines. Il avait pénétré dans l'établissement et proféré menaces et insultes à l'attention des employés et des clients. Criant à plusieurs reprises "Allah akbar", il avait finalement été interpellé peu après par une patrouille de la brigade anti-criminalité (BAC).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme a été interpellé mercredi soir à Paris après avoir exhibé un couteau en direction de plusieurs militaires tout en prononçant "Allah akbar" et "Ben Laden".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-