Paris: au lycée Molière, élèves et professeurs se mobilisent contre la direction pour leur camarade handicapée

Paris: au lycée Molière, élèves et professeurs se mobilisent contre la direction pour leur camarade handicapée

Publié le 12/10/2016 à 17:41 - Mise à jour à 17:51
©Durand Florence/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans un lycée du XVIe arrondissement de Paris, Amélie, une élève de classe préparatoire, ne peut plus accéder à sa salle de classe située au deuxième étage de l'établissement car elle se déplace en fauteuil roulant. La direction lui a proposé de changer d'établissement.

Depuis la rentrée, Amélie, en classe préparatoire au lycée Molière situé dans le XVIe arrondissement de Paris, ne peut plus suivre une scolarité normale. En effet, la jeune femme se déplace en fauteuil roulant après avoir contracté la maladie de Lyme. Par conséquent, elle ne peut plus se rendre dans ses salles de cours qui sont situées au deuxième étage du bâtiment. "Aujourd’hui atteinte du syndrome au stade 3, le plus élevé, la jeune fille a dû faire sa rentrée sur des béquilles, avant de se retrouver, sur avis médical, en fauteuil roulant" précise Le Figaro.

Face à cette situation, la direction du lycée a fait une proposition de changement d’établissement, estimant qu'elle ne pouvait pas prendre en charge une élève handicapée, lui demandant ne "ne plus se présenter à l'établissement". La directrice a proposé à Amélie deux solutions: rejoindre le lycée Claude Monet (13ème arrondissement), adapté aux handicapés, mais qui ne propose pas la même préparation à l’École normale supérieure en parcours classique, ou suivre des cours par correspondance.

Une situation qui provoque l'indignation des camarades de la jeune fille et du corps enseignant. Les premiers ont demandé que les cours soient déplacés dans une salle adaptée au rez-de-chaussée, en vain. Les cours ont été déplacés dans une troisième salle, inadaptée car trop petite pour accueillir tous les élèves et sans table. Les élèves ont donc décidé de se mettre en grève pour dénoncer l'injustice dont est victime Amélie.

"Bien sûr qu'on va rester mobilisés, car il n'est pas question qu'Amélie aille dans un autre lycée, enrage une camarade. Et qu'est-ce qu'on va faire, on va expulser tous les élèves handicapés? Il n'est pas question qu'Amélie soit la dernière handicapée qui aille dans le lycée Molière", s'insurge des camarades d'Amélie interrogé par BFMTV.

"Une situation caricaturale, un summum de la bêtise humaine", dénonce l'Association des paralysés de France, venue mardi apporter son soutien à Amélie. Une pétition a également été créée en ligne pour exiger le maintien d'Amélie dans son lycée actuel.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Depuis la rentrée, Amélie, en classe préparatoire au lycée Molière situé dans le XVIe arrondissement de Paris, ne peut pas suivre une scolarité normale.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-