Paris: des enfants de 8 à 14 ans blessés dans l'effondrement d'un toboggan gonflable

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Paris: des enfants de 8 à 14 ans blessés dans l'effondrement d'un toboggan gonflable

Publié le 26/06/2017 à 09:49 - Mise à jour à 09:50
© MIGUEL MEDINA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une dizaine d'enfants ont été blessés dimanche soir dans le XXe arrondissement de Paris, après que la structure gonflable sur laquelle ils jouaient se soit effondrée. Plusieurs d'entre eux ont dû être hospitalisés mais les blessures étaient légères.

La petite fête a failli tourner au drame. Dimanche 25 au soir, dans le XXe arrondissement de Paris, des enfants ont été blessés dans l'effondrement de la structure gonflable, haute de plusieurs mètres, sur laquelle ils jouaient, selon une information révélée par RTL.

Une petite fête de quartier avait été organisée rue Joseph Python mais aucune autorisation de la mairie n'avait été délivrée. La maire Frédérique Calandra envisage d'ailleurs de porter plainte pour démasquer l'organisateur.

Onze enfants ont donc été blessés quand le toboggan gonflable s'est effondré vers 21h30 dimanche soir. Ils sont tous âgés entre 8 et 14 ans. Fort heureusement, les blessures n'étaient que légères, bien que certaines aient nécessité une hospitalisation.

La mairie étudiait donc encore ce lundi 26 au matin les possibilités de porter plainte. Toute fête de quartier nécessite une demande express auprès de la Ville qui doit délivrer une autorisation d'exploitation de l'espace public.

L'événement doit ensuite respecter certaines règles, fixées par la municipalité (notamment par rapport au bruit qui pourrait déranger le voisinage). Si la circulation doit être interrompue pour le bon déroulement de la fête, il faut également faire une demande à la mairie, qui fermera la voie par arrêté sur une durée donnée.

En revanche, s'il s'agit d'une manifestation mobile (type défilé ou fanfare) ou à visée revendicative, ce n'est pas à la mairie qu'il faudra s'adresser mais directement à la Préfecture de police, qui est la seule à avoir autorité en la matière. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Onze enfants ont été légèrement blessés quand le toboggan gonflable s'est effondré vers 21h30 dimanche soir. Ils sont tous âgés entre 8 et 14 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-