Paris - Guy-Môquet/Marcadet: de jeunes ados font régner un climat d'insécurité

Paris - Guy-Môquet/Marcadet: de jeunes ados font régner un climat d'insécurité

Publié le 26/06/2018 à 13:44 - Mise à jour à 13:58
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Depuis quelques mois, un climat d'insécurité s'est à nouveau installé dans un secteur restreint du 18e arrondissement de Paris, rue Marcadet, non loin du métro Guy-Môquet. De jeunes adolescents rackettent, volent et agressent des collégiens. Les parents sont inquiets.

Cela fait deux ans que ça dure, mais depuis quelques mois, les habitants du secteur Marcadet, non loin du métro Guy-Môquet dans le 18e arrondissement de Paris, font face à une recrudescence des actes de délinquance, et même parfois de violence, de la part d'une bande de jeunes adolescents.

Selon Le Parisien, qui relate les faits, le climat d'insécurité est particulièrement important dans un secteur assez restreint, délimité par les rues Marcadet, d'Oslo et Coysevox.

Secteur dans lequel se trouve le square Carpeaux, où les jeunes délinquants ont l'habitude de prendre pour cible des élèves du collège Coysevox, qui est juste derrière, à même pas 300 mètres si l'on passe par la rue Lamarck.

Lire aussi: délinquance - Macron propose une "injonction" d'interdiction de certaines zones

"Ils les rackettent pour un peu de monnaie ou un téléphone portable. Sans parler des menaces proférées à l’encontre des passants, des intrusions dans les halls d’immeubles, des coups, parfois. Et des vols: impossible, désormais, de laisser son vélo dans la rue, même attaché", a témoigné un habitant du quartier auprès du quotidien francilien.

Quand la police intervient et interpelle ces très jeunes gens, une période d'accalmie s'en suit, puis les mauvaises habitudes reprennent le dessus.

Les parents sont très inquiets et ont demandé à ce que la sécurité soit renforcée dans ce secteur, à visée dissuasive surtout.

"Il est primordial de mobiliser la brigade de lutte contre les incivilités afin qu’une présence humaine soit remarquée et dissuasive", a déclaré Pierre-Yves Bournazel, député Les Constructifs, interpellant le préfet de police Michel Delpuech pour qu'il diligente une enquête sur ces faits et accède à la requête des parents d'élèves et des riverains.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Depuis quelques mois, une bande de jeunes délinquants fait régner un climat d'insécurité dans le 18e arrondissement de Paris, secteur Guy Môquet et rue Marcadet.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-