Paris: jets de bouteilles d'acide place de l'Etoile, un adolescent de 14 ans arrêté

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: jets de bouteilles d'acide place de l'Etoile, un adolescent de 14 ans arrêté

Publié le 04/08/2017 à 07:11 - Mise à jour à 07:15
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune garçon de 14 ans a été arrêté ainsi que son père, mercredi soir. Depuis sa fenêtre, place de l'Etoile, il avait jeté des bouteilles remplies d'acide sur le trottoir et sur la terrasse d'un restaurant. Il a expliqué avoir appris à fabriquer ces "bombes" sur Internet.

L'adolescent jetait des bouteilles d'acide depuis sa fenêtre. De nombreuses questions demeuraient ce vendredi 4 après l'arrestation mercredi 2 au soir d'un garçon de 14 ans et de son père, aux environs de la place de l'Etoile, notamment sur les motifs de ce comportement.

Les faits se sont déroulés dans la soirée, sur la terrasse du restaurant La Belle Armée, situé à quelques pas de l'Arc de triomphe. Le lieu était très fréquenté lorsque plusieurs bouteilles en plastique d'un litre et demi ont été jetées depuis une fenêtre d'appartement. Trois se sont abattus sur la terrasse et une quatrième sur le trottoir, relate Le Parisien qui révèle l'affaire.

Un liquide alors non-identifié s'est échappé des bouteilles à l'impact. Aucune personne n'a été blessée, mais les forces de l'ordre ont été prévenues. Les agents du laboratoire central de la préfecture ont été sollicités. Ils ont constaté que les bouteilles étaient remplies d'acide, trouvant également des débris d'aluminium.

Un suspect avait été repéré par les personnes présentes: un adolescent qui se trouvait à la fenêtre d'un immeuble, place de l'Etoile, au troisième étage. Pour l'arrêter, les policiers ont préféré surveiller les alentours en attendant qu'il sorte, ce qu'il a fait peu après, en compagnie de son père. Tous les deux ont été interpellés. Le jeune garçon a avoué être l'auteur des faits, expliquant avoir appris à confectionner ces "bombes" sur Internet. On ignore cependant s'il a agi pour "s'amuser" ou au nom d'une quelconque cause. Rien ne permettait ce vendredi d'évoquer la piste terroriste. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le jeuen garçon visait les passants à deux pas de l'Arc de triomphe

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-