Paris: la mairie refuse d'enregistrer "Marseille" comme troisième prénom d'un petit garçon

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Paris: la mairie refuse d'enregistrer "Marseille" comme troisième prénom d'un petit garçon

Publié le 30/09/2017 à 10:37 - Mise à jour à 10:41
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En hommage à sa ville de coeur, un père de famille voulait donner "Marseille" comme troisième prénom à son fils. La mairie du XIXe arrondissement de Paris s'y est finalement opposée.

A la mairie du XIXe arrondissement de Paris, on ne badine pas avec l'état civil, pas plus qu'avec la rivalité entre la capitale et Marseille. Et Xavier Monnier, récemment père d'un petit garçon, en a fait l'amère expérience mercredi 27 comme le rapporte 20 Minutes.

Lundi 25 , jour de la naissance, le père de famille s'est rendu au service de l'état-civil de l'hôpital Robert Debré pour déclarer la naissance de son fils. Il lui donne trois prénoms: Onken en hommage aux origines congolaises de sa maman, Philip pour rappeler le prénom de son grand-père paternel et Marseille pour la ville de cœur de ses parents, là ou Xavier Monnier est né et où il s'est marié. 

L'affaire se corse deux jours plus tard suite à un appel du service de l’état civil de la mairie du XIXe arrondissement. "La personne m’a appelé en numéro privé, assez énervée, pour me dire que Marseille n’était pas un prénom et que si je ne le retirai pas, ils saisiraient le procureur de la République", a fait savoir Xavier, très remonté.

"Nous n’avons pas de pouvoir décisionnaire. Nous n’acceptons pas ou ne refusons pas un prénom. Lorsqu’il y a un doute, et c’était le cas, nous sollicitions l’arbitrage du procureur de la République", a fait savoir la mairie.

Pour s'éviter des procédures longues, Xavier et son épouse ont choisi de retirer le troisième prénom de leur petit garçon. "On ne voulait pas rentrer dans des procédures administratives contraignantes et bloquer l'état-civil de notre fils alors qu'il n'a que trois jours", a-t-il déclaré à 20minutes

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Marseille" comme 3e prénom? La mairie de Paris a dit non.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-