Paris: la police arrête cinq Syriens qui photographiaient le Sacré-Coeur et voulaient acheter des Kalachnikov

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: la police arrête cinq Syriens qui photographiaient le Sacré-Coeur et voulaient acheter des Kalachnikov

Publié le 14/09/2016 à 14:47 - Mise à jour à 15:00
©Eric Piermont/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La police a mis la main sur un groupe de cinq Syriens soupçonnés d'avoir voulu se procurer des Kalachnikov. Après filature, ils ont été appréhendés à proximité du Sacré-Coeur, qu'ils prenaient en photo.

C’est un coup de filet très inquiétant qu’ont effectué les hommes de la Brigade anti-criminalité (BAC) de Paris. Cinq ressortissants syriens ont en effet été arrêtés dans la soirée de mardi 13. Ils sont soupçonnés d’avoir voulu acheter des Kalachnikov.

En début de soirée, les hommes ont en effet été repérés ensemble dans un restaurant du quartier latin (secteur autour de la Sorbonne). Là, ils y planifiaient l’acquisition de quatre Kalachnikov. Selon RTL qui dévoile l’information, la transaction se négociait pour la somme particulièrement modeste de 600 euros.

A la sortie du restaurant, les cinq hommes ont été pris en filature par les enquêteurs. Ils sont allés dans le XVIIIe arrondissement, au nord de Paris, pour se rendre à l’église du Sacré-Cœur. Là, les Syriens ont été surpris en train de prendre des photos du bâtiment sous plusieurs angles. Les hommes de la BAC sont alors intervenus pour les arrêter, et les placer en garde à vue. Les suspects n’ont pour l’instant livré aucune information.

Bien que l’on ne puisse pas affirmer avec certitude que les hommes avaient bien des intentions terroristes, l’hypothèse semble probable. Lors des attentats du 13 novembre, les assaillants ont justement utilisé des Kalachnikov, une arme fréquemment utilisée dans les attaques terroristes. Deux des assaillants du Stade de France étaient peut-être des Syriens (ils portaient de faux passeports syriens), et trois autres ressortissants de ce pays ont été arrêtés en Allemagne mardi 13 septembre suspectés d’avoir des "liens avec les assaillants" du 13 novembre.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les hommes voulaient se procurer des Kalachnikov.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-