Paris: le Vatican veut expulser 3 locataires dont 2 handicapés d'un de ses appartements

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: le Vatican veut expulser 3 locataires dont 2 handicapés d'un de ses appartements

Publié le 29/07/2019 à 12:40 - Mise à jour à 12:46
© Alberto PIZZOLI / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Ce lundi 29, trois occupants membres d'une même fratrie sauront si leur expulsion prévue fin août est maintenue ou reportée. Ces locataires ne paient plus depuis plusieurs années le loyer d'un immeuble qu'ils occupent depuis 1961 et qui appartient à l'Etat du Vatican.

Huit ans d’impayés du loyer, une dette colossale et un ménage par conséquent au bord de l’expulsion. Sauf que dans le cas présent, certains occupants sont des personnes handicapés qui assurent qu’aucune solution de relogement ne leur est proposée et que le propriétaire est l’Etat du Vatican.

Ce lundi, un magistrat parisien chargé de valider des expulsions doit se prononcer sur un recours pour obtenir un délai concernant le cas de trois personnes vivant dans un appartement de l’avenue Bosquet (7e arrondissement de Paris) dont le propriétaire est la Sopridex, la société gérant les biens appartenant au Vatican.

Dans les pages du Parisien, la locataire titulaire du bail et qui vit avec son frère et sa sœur handicapés explique sa situation. Arrivé à Paris en 1961 après un départ forcé de Tunisie, la famille –les parents étaient encore à vie à l’époque- s’installe dans ce logement de 160 mètres carrés. Mais depuis 2015, face à des difficultés croissantes, la femme –une ancienne directrice commerciale qui explique avoir quitté son emploi pour s’occuper de sa famille– le loyer n’est plus payé.

La spirale s’enclenche: l’appartement est situé dans l’un des arrondissements les plus chers de Paris, et le loyer s’élève à 3.700 euros mensuels. Intenables pour les occupants.

Lire aussi: A Bordeaux, inquiétudes pour des migrants à la rue après l'expulsion de squats

La Sopridex qui gère les 500 appartements que détient le Vatican dans la capitale française lance donc une action en justice. En 2016, une expulsion est ordonnée, mais la justice autorise finalement un délai. Il expire fin août. Si les occupants n’obtiennent pas un nouveau sursis ils devront partir, de gré ou de force.

L’occupante, son frère et sa sœur assurent pourtant être de bonne foi. Ils font les démarches pour être relogés dans le parc social, mais la Sopridex refusant tout plan de surendettement, aucun bailleur social ne veut accepter leur dossier.

Le Vatican n’est pas forcément le partenaire le plus mal loti dans l’affaire car celui qui a, pour l’instant, épongé une bonne partie des 110.000 euros d’impayés cumulés est… le contribuable français. L’Etat paie en effet depuis avril 2017 la note laissée par les locataires. "On se demande si le Vatican ne s’accommode pas de la situation actuelle" suggère même au journal l’avocat des locataires. Ces derniers seront onc fixés rapidement sur leur demande de délai jusqu’en 2021… ou leur expulsion fin août.

Voir aussi:

Mort lors d'une expulsion: les voisins assurent avoir dit à la police que le père était cardiaque

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le Vatican possède l'appartement concerné par ce contentieux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-