Paris: les habitants du bidonville de la Petite ceinture évacués ce mardi

Paris: les habitants du bidonville de la Petite ceinture évacués ce mardi

Publié le 28/11/2017 à 09:54 - Mise à jour à 10:01
© Thomas SAMSON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le bidonville de la Petite ceinture a été évacué ce mardi matin à Paris. Ce campement situé sur une ancienne voie ferrée entre la porte des Poissonniers et le boulevard Ney abritait près de 300 personnes qui devront être relogées.

Le bidonville de la Petite ceinture, à Paris, a été évacué ce mardi 28 au matin pour la quatrième fois. Situé entre la porte des Poissonniers et le boulevard Ney, le campement abritait près de 300 personnes, dont une centaine d'enfants, et principalement des Roms.

Le tribunal de grande instance a ordonné cette quatrième expulsion des habitants en septembre derniers."On essaiera de prendre en charge tout le monde. La priorité sera donnée aux plus vulnérables: les malades, les femmes enceintes, les enfants de moins de trois ans, les parents d'enfants scolarisé", a précisé une source proche de la préfecture au journal Le Parisien.

Selon la préfecture francilienne, la centaine de cahutes détruites ce mardi à la pelleteuse représentaient "des risques importants pour le voisinage et la santé de ses occupants, et plus particulièrement des nombreux enfants en bas-âge et des personnes malades".

A voir aussi: Paris: la police évacue le bidonville de migrants situé près du métro Stalingrad

Des solutions de relogements vont être proposées aux familles mais les associations redoutent que les parcours des habitants du bidonville soient mis à mal par des relogements qui peuvent être effectués partout en Ile-de-France. De plus, les ONG sur place auraient préféré "une sortie progressive du terrain" mais aussi que celle-ci soit faite après la trêve hivernale afin d'éviter qu'une cinquième fois, les habitants du bidonville se réinstallent entre la porte de la Chapelle et la porte de Clignancourt.

La SNCF, propriétaire de l'ancienne voie ferrée sur laquelle était installé le bidonville, sera chargée d'éviter toute nouvelle installation. Mais à la dernière évacuation du campement des parpaings avaient été installés en travers des accès à la voie, ce qui n'avait pas empêché les habitants de retourner dans le bidonville.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




C'est la quatrième fois que le bidonville de la Petite couronne est évacué.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-