Paris: l'ascenseur chute de plusieurs étages dans le bâtiment en démolition, un ouvrier mort écrasé par la cabine

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: l'ascenseur chute de plusieurs étages dans le bâtiment en démolition, un ouvrier mort écrasé par la cabine

Publié le 05/09/2017 à 07:49 - Mise à jour à 07:50
©Flickr/ @Daniel Lin
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lundi, un ouvrier a trouvé la mort sur le chantier de démolition d'un immeuble du XIIIe arrondissement de Paris. Il a été écrasé par une cabine d'ascenseur pour une raison encore inexpliquée.

Les faits sont pour l'instant inexpliqués. Lundi 4, un ouvrier est mort écrasé par un ascenseur dans un immeuble vide et en cours de démolition. La cabine, normalement inactive, a chuté de plusieurs étages et a piégé le malheureux.

Le drame s'est produit dans un vieil immeuble de la rue Fulton, une petite voie non loin de la gare d'Austerlitz, dans le XIIIe arrondissement de Paris. La victime âgée d'une cinquantaine d'années travaillait à la démolition progressive des lieux qui avaient été vidés de ses habitants avant l'été, selon la mairie de l'arrondissement.

Selon un témoignage des pompiers rapporté par le journal Le Parisien, "la cabine d'ascenseur s'est écrasée sur lui (la victime, NDLR)", après avoir chuté "vraisemblablement de plusieurs étages".

L'homme, toujours vivant après l'impact, a été libéré à l'issue d'une longue opération de relevage et de découpe du piège. Il n'a cependant pas survécu à ses blessures.

L'enquête va devoir maintenant essayer de comprendre comment la cabine, qui devait évidemment être à l'arrêt, a pu chuter dans ce bâtiment alors que l'ensemble des mesures de sécurité pour procéder à sa démolition avaient été prises. "À priori, tous les fluides –gaz, électricité– étaient coupés, l'ascenseur n'était pas en fonctionnement. Je ne m'explique pas comment les faits se sont produits" assure Jérôme Coumet, le maire du XIIIe. Selon une source policière, rapportée par Le Parisien la "défaillance humaine ou technique" est la piste largement privilégiée. Le chantier a, dans l'attente de plus amples analyses, été placé sous scellés.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'ascenseur aurait été désactivé et le drame est pour l'instant inexpliqué.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-