Paris: "parce qu'elle l'énervait", il bat à mort sa femme et abandonne son cadavre dans une poubelle du quartier Montparnasse

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: "parce qu'elle l'énervait", il bat à mort sa femme et abandonne son cadavre dans une poubelle du quartier Montparnasse

Publié le 01/08/2017 à 07:39 - Mise à jour à 07:41
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Jeudi dernier, les policiers enquêtant sur la disparition d'une jeune femme ont fait une macabre découverte en retrouvant son corps dans une poubelle d'où s'échappant une odeur de putréfaction. Son compagnon a été mis en examen pour "homicide volontaire" et placé en détention provisoire

Les détails de cette sinistre affaire révélés par le journal Le Parisien sont glaçants. Pour une banale dispute conjugale, "parce qu'elle l'énervait" aurait-il précisé aux enquêteurs, un homme d'une trentaine d'années a battu à mort sa femme et a abandonné son cadavre dans une poubelle du quartier Montparnasse dans le XIVe arrondissement de Paris.

La malheureuse était officiellement recherchée depuis le 13 juillet, après que sa sœur ait signalé son inquiétante disparition. Jeudi 27, le corps d'une jeune femme a en effet été retrouvé dans une benne à ordure non loin de son domicile. "Le corps était la depuis plusieurs jours. L’odeur était terrible", 'a expliqué une source proche du dossier au quotidien.

Le compagnon de la jeune femme a immédiatement été arrêté. Au moment où les policiers ont débarqué pu le cueillir, l'individu était en compagnie d'un enfant de deux ans et apparaissait en état d'ébriété. L'interpellation a été particulièrement musclée face à l'agressivité de l'individu.

Placé en garde à vue, il n'a pas tardé à être mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention provisoire. Au cours de son audition, l'homme, présenté comme "baraqué" aurait expliqué que son déchainement de violence sur une jeune femme "frêle" par une dispute conjugale. Détail sordide, après l'avoir tabassé à mort dans la salle de bain, le suspect serait parti se coucher comme si de rien n'était. L'individu était connu pour des faits de vols, conduite sans permis, port d’arme, violences, stupéfiants, menaces.

Selon le témoignage de la sœur de la victime recueilli par Le Parisien, "c’était un dingue, un pervers, un jaloux. Il la menaçait. Elle avait perdu 20 kg après l’accouchement. Il l’isolait, la coupait de tout le monde. Ma sœur était devenue un robot. Les rares fois où il la laissait sortir, elle devait lui envoyer une photo de son smartphone pour lui prouver qu’elle était bien à l’endroit prévu. Et devait ramener les facturettes de carte bleue en guise de preuve".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au cours de son audition, l'homme, présenté comme "baraqué" aurait expliqué que son déchainement de violence sur une jeune femme "frêle" par une dispute conjugale.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-