Paris: passé à tabac dans le XIIIe arrondissement pour son ordinateur portable

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Paris: passé à tabac dans le XIIIe arrondissement pour son ordinateur portable

Publié le 26/10/2016 à 12:09 - Mise à jour à 12:16
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 29 ans a été très violemment agressé à Paris dans le XIIIe arrondissement, frappé à coups de pied au visage alors qu'il était à terre parce qu'il refusait de lâcher son ordinateur portable. Selon "Le Parisien" qui a révélé les faits commis le 19 octobre, la victime aurait perdu la mobilité de ses jambes.

L'agression a été d'une telle violence que la justice parle de "tentative d'homicide". Un homme de 29 ans a été passé à tabac par un groupe de personnes et frappé avec une extrême brutalité le 19 octobre dernier, révélait mardi 25 Le Parisien. Cela parce qu'il refusait de leur donner son ordinateur portable. La victime souffre d'importantes séquelles.

Les faits se sont déroulés rue Charbonelle, dans le XIIIe arrondissement de la capitale. Un quartier qui n'est pas réputé sensible. L'homme et sa compagne étaient en train de regagner leur domicile lorsqu'ils ont été surpris dans le hall d'immeuble par un groupe d'individus qui ont exigé qu'il leur remette son ordinateur et son téléphone.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme se serait retrouvé au sol mais n'aurait pas pour autant voulu lâcher son ordinateur portable. Ses agresseurs l'auraient alors violement frappé à coup de pied, au torse, à la tête et au visage.

Une violence telle que la victime aurait eu une vertèbre cervicale fracturée. Prise en charge par les secours et évacuée vers l’hôpital Georges-Pompidou, elle s'est vue prescrire une interruption totale de travail (ITT) de120 jours. Mais, toujours selon Le Parisien, elle aurait perdu la mobilité de ses jambes.

Trois hommes ont été rapidement interpellés. Deux d'entre eux sont âgés de 19 à 22 ans. Ils ont été mis en examen pour "tentative d'homicide volontaire" et placé en détention provisoire. L'enquête était toujours en cours ce mercredi 26 mais si cette qualification juridique était maintenue lors d'un éventuel procès, les auteurs seraient passibles de 30 ans de prison. Le droit pénal ne fait en effet pas de distinction entre le meurtre et la tentative, même si dans les faits cette dernière est souvent moins durement sanctionnée.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trois hommes ont été rapidement interpellés après l'agression.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-