Paris: polémique autour d'un contrôle de police sur un homme lourdement handicapé (VIDEO)

Paris: polémique autour d'un contrôle de police sur un homme lourdement handicapé (VIDEO)

Publié le 05/05/2016 à 12:11 - Mise à jour à 12:48
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme handicapé a été contrôlé par la police lundi soir sur un quai de la gare de Lyon. Il affirme avoir dû retirer ses prothèses devant les policiers. La vidéo, qui ne montre pas la fouille mais la fin du contrôle, a suscité une vague d'indignation sur les réseaux sociaux.

La vidéo fait particulièrement réagir sur les réseaux sociaux. Les images montrent, François Bayga, un homme lourdement handicapé de 40 ans et joueur de rugby en fauteuil, assis sur un quai de gare, dévêtu, ses prothèses de jambes et ses affaires éparpillées autour de lui. Trois policiers l’entourent, lui rendent une partie de ses affaires puis s’en vont sous les interpellations de l'homme qui tourne les images lundi 2.

Ce sont finalement les autres personnes présentes sur le quai qui vont aider l'homme à réunir ses affaires et à remettre ses prothèses. Pour une majorité des internautes cette vidéo illustre un contrôle au faciès et des violences policières.

Joint par France24, François Bayga a expliqué qu'il cherchait à rejoindre la gare du Nord lundi lorsque les policiers ont procédé à un contrôle d'identité. "Ils m'ont demandé où j'avais eu mon téléphone, m'accusant de l'avoir volé. J'ai commencé à m'énerver", ajoute François Bayga, qui poursuit: "j'ai été plaqué contre le mur et tandis que je me débattais, l'un des policiers me tirait la jambe. Je leur ai dit plusieurs fois +ce sont des prothèses+. Ils ont insisté pour me fouiller. J'ai alors tout enlevé". "Je me suis senti complètement humilié", a-t-il ajouté.

Sur Facebook, son club de rugby a posté un message de soutien. "La grande famille de CAPSAAA apporte amitié, soutien et solidarité à François, joueur de rugby-fauteuil de notre club. L’intégrité et l’intimité de tout homme, handicapé ou non, jeune ou vieux, riche ou pauvre,…. sont des biens précieux que nul ne peut bafouer. Jamais". 

Selon une source policière cependant, "cette personne handicapée urinait sur le quai" lorsqu'elle a été contrôlée. Après avoir été verbalisé, l'homme "a fait un esclandre et de lui-même il a jeté ses prothèses pour rameuter la foule". Et d'ajouter que "ces faits ont été confirmés par la vidéo", en précisant que le contrôle "s'est passé tout à fait normalement jusqu'à la verbalisation", ce que ne montre pas le film posté sur les réseaux sociaux "dont on ne voit que la fin".

La préfecture de police de Paris, de son côté, fait savoir que "si l’homme se sent en position de porter plainte, il est invité à le faire" tout en refusant de commenter des images qui ne montre pas l'intégralité du contrôle.  Mercredi 4, François Bayga, a déposé une main courante au commissariat de la Gare de Lyon.

Le Défenseur des droits "a bien été saisi" par le collectif Stop contrôle au faciès "concernant le contrôle d'identité à la Gare de Lyon" et il a "entamé l'instruction", a indiqué Jacques Toubon sur Twitter mercredi soir

(Voir ci-dessous la vidéo de ce contrôle de police):

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme handicapé a été contrôlé par la police lundi soir sur un quai de la gare de Lyon.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-