Paris - Policier attaqué à Notre-Dame: le monument déjà visé par une action en septembre 2016

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Paris - Policier attaqué à Notre-Dame: le monument déjà visé par une action en septembre 2016

Publié le 06/06/2017 à 17:24 - Mise à jour à 17:31
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme a attaqué des policiers à coups de marteau ce mardi sur le parvis de l'église Notre-Dame avant d'être neutralisé. Le monument historique, bâtiment religieux symbolique et centre touristique majeur, est considéré comme une cible potentielle par les terroristes islamistes.

On ne connaît pas encore exactement le déroulé exact des faits, ni même s'il s'agit réellement d'un attentat terroriste (bien que le parquet antiterroriste ait déjà ouvert une enquête). Un homme a attaqué ce mardi 6 un policier devant l'église de Notre-Dame à Paris avant d'être rapidement "neutralisé" par balles.

Si la piste terroriste se confirme, ce ne sera pas la première fois que le monument à la fois symbolique culturellement et particulièrement attractif sur le plan touristique est la cible d'une attaque qui ne va pas à son terme. En septembre 2016, une voiture –une Peugeot 607– avait été découverte en plein cœur du week-end, au petit matin, stationnée dans le Quartier latin, à quelques centaines de mètres seulement de l'église Notre-Dame. A l'intérieur, cinq bonbonnes de gaz et trois bouteilles de gasoil, sans système de mise à feu, mais visiblement installées pour servir, sont retrouvées. Les feux de détresse étaient allumés et les plaques d'immatriculation ôtées.

Le jeudi 8 septembre, trois femmes ont été arrêtées dans l'Essonne. Agées de 39, 23 et 19 ans, elles étaient présentées comme "fanatisées" et "radicalisées" et préparaient une action violente. Lors de l'arrestation, l'une de ces femmes a réussi à poignarder un policier avant d'être neutralisée. Deux des trois jeunes femmes arrêtées étaient les filles du propriétaire du véhicule, un homme connu pour sa radicalisation islamiste.

Si le mode opératoire de l'attentat semblait pour le moins curieux, du fait de l'absence de système de mise à feu, les faits avaient provoqué un début de polémique, la voiture ayant pu stationner plusieurs heures sans intervention policière malgré plusieurs signalements, et la grande proximité avec l'église Notre-Dame considérée comme un site à risques.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une voiture remplie de bonbonnes de gaz avait été retrouvée en septembre à proximité du monument.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-