Paris: pour échapper à ses ravisseurs, un chef d'entreprise saute par la fenêtre

Paris: pour échapper à ses ravisseurs, un chef d'entreprise saute par la fenêtre

Publié le 29/01/2018 à 16:42 - Mise à jour à 16:56
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un chef d'entreprise a été séquestré dimanche chez lui à Paris par des malfaiteurs qui lui réclamaient de l'argent. Pour fuir, il a sauté par la fenêtre de son appartement.

Un gérant d’une entreprise d’import-export d’objets de luxe a été séquestré à son domicile dimanche 28 à Paris par un groupe de malfaiteurs qui lui réclamait de l'argent liquide. Pour se soustraite à ses ravisseurs l'homme a dû se jeter par la fenêtre de son domicile pour pouvoir s'enfuir.

Les faits se sont déroulés dans le VIIIe arrondissement de la capitale. Selon le témoignage de la victime, les malfaiteurs au nombre de trois, des clients de sa société, se sont introduits chez lui par effraction. Ils ont alors séquestré le chef d'entreprise et lui ont réclamé 180.000 euros.

Les délinquants ont également fait main basse sur un téléphone portable, ainsi que sur les cartes bancaires et codes secrets du chef d'entreprise selon le journal Le Parisien qui révèle l'information.

Lire aussi - Tribunal de Melun: trois jeunes devant les assises pour "séquestration", "tentative de viol" et "actes de barbarie"

Après deux heures de séquestration, désespéré, l'homme n'a eu d'autre choix que de sauter par la fenêtre de son appartement pour prendre la fuite. Ce dernier se trouve heureusement au premier étage de l'immeuble. Dans sa chute, la victime s'est toutefois brisée la cheville. Il a été secouru par des passants qui ont rapidement averti les secours. Pris en charge par les pompiers, il a été conduit à l'hôpital.

Les forces de l'ordre se sont rendues au domicile du chef d'entreprise mais les malfaiteurs avaient pris la poudre d'escampette à leur arrivée sur place. Une enquête a été ouverte et confiée au premier district de police judiciaire. Les trois personnes incriminées sont actuellement activement recherchées. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le chef d'entreprise a sauté par la fenêtre pour échapper à ses ravisseurs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-