Paris: poignardé à 24 reprises, il est entre la vie et la mort

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: poignardé à 24 reprises, il est entre la vie et la mort

Publié le 21/02/2018 à 14:49 - Mise à jour à 15:05
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme a été laissé pour mort mercredi soir dans le bois de Boulogne à Paris. Victime de 24 coups de couteau, il est entre la vie et la mort à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Les circonstances de cette agression ultra-violente ne sont pas encore connues. Un homme a été très grièvement blessé ce mercredi 21 dans la nuit alors qu'il se trouvait allée de Longchamp dans le bois de Boulogne. Il a reçu un total de 24 coups de couteau. Hospitalisé, son état est jugé très préoccupant par le corps médical.

Selon le journal Le Parisien qui révèle l'information, la victime était consciente lorsqu'elle a été découverte par des policiers en patrouille dans le bois situé à l'ouest de la capitale. Avant de sombrer dans l'inconscience, il a pu expliquer aux forces de l'ordre qu'il avait été agressé par quatre individus vêtus de noir et dont l'un portait une cagoule. Ces derniers l'auraient lardé de coups de couteau avant de prendre la fuite dans les sous-bois. Le motif de l'agression n'a pas été révélé et serait à ce stade un mystère. 

Lire également - Paris: le corps démembré d'une femme découvert dans le bois de Boulogne

Alors que l'homme perdait connaissance les policiers ont constaté qu'il présentait d'importantes plaies sanglantes au thorax et au dos. Ils ont immédiatement prévenu les secours qui sont rapidement arrivés sur place. Devant la gravité des blessures de la victime, ces deniers l'ont transporté vers les urgences de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans le 13e arrondissement de la capitale toutes sirènes hurlantes. Les médecins qui l'ont opéré ont constaté une perforation du poumon causé par un coup de couteau. Un autre coup a également touché le cœur. Son pronostic vital est engagé.

Une enquête a été ouverte et confiée aux hommes du 1er district de la police judiciaire qui auront la lourde charge de faire la lumière sur les circonstances de cette agression et de mettre la main sur les auteurs.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le pronostic vital de la victime, touchée au thorax, est engagé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-