Paris: un homme se présente nu au conseil du 14e arrondissement (vidéo)

Paris: un homme se présente nu au conseil du 14e arrondissement (vidéo)

Publié le 28/11/2017 à 10:54 - Mise à jour à 11:11
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Pour protester contre l'expulsion de son association, un homme s'est complètement déshabillé lors du conseil du 14e arrondissement de Paris, lundi. S'il a fait le buzz, il ne sait pas si les conseillers ont entendu ou même compris ses revendications.

Le conseil du 14e arrondissement de Paris a été plutôt mouvementé lundi 27 au soir. Un homme, responsable d'une association, s'est complètement déshabillé devant toute l'assistance pour protester contre l'expulsion de son association.

Benoît Delol est à la tête de "Mon premier bureau", un espace de coworking bon marché et solidaire permettant aux chômeurs, personnes en fin de droit ou précaires de créer leur propre entreprise. L'association est actuellement située sur le site de l'ancien hôpital Saint-Vincent de Paul, actuel Grands Voisins.

A voir aussi: La 27e nuit des Molières: un comédien nu sur scène interpelle la ministre de la Culture Fleur Pellerin

Seulement, l'entreprise gestionnaire du site des Grands Voisins, Aurore, "a décidé de nous dégager avec le soutien de la maire Carine Petit. Les coworkers vont se retrouver à la rue pour préparer leur projet", a-t-il indiqué au journal Le Parisien.

Benoît Delol a donc eu l'idée de réaliser un petit "spectacle" digne d'un chippendale pour alerter les conseillers sur la situation de son association. En plus d'être complétement nu, il brandissait une pancarte sur laquelle était inscrit "Non à l'expulsion de Mon premier bureau".

Sur les réseaux sociaux, la vidéo a fait le buzz et lors de la réunion cet aparté inattendu a amusé ou gêné l'assistance. "Il y avait une adjointe de la maire que je connais et qui faisait la tête. Je sais que la prochaine fois que je la croiserai dans le quartier sur le marché, elle ne me serrera pas la main!". Cependant, Benoît Delol ne sait toujours pas si son message a été entendu et si son association pourra rester dans ses locaux actuels.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




C'est en plein conseil du 14e arrondissement de Paris que Benoît Delol s'est mis à nu.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-