Paris: l'horloger de luxe Girard Perregaux braqué en plein après-midi, rue de la Paix

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: l'horloger de luxe Girard Perregaux braqué en plein après-midi, rue de la Paix

Publié le 21/10/2016 à 06:41 - Mise à jour à 07:14
©Mic/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux hommes ont braqué les bureaux de l'horloger de luxe Girard Perregaux rue de la Paix, en plein Triangle d'or parisien, jeudi en fin d'après-midi, emportant avec eux un butin évalué à environ 500.000 euros.

C'est un braquage particulièrement audacieux qu'on réussi deux malfaiteurs jeudi 20. Deux hommes ont braqué les bureaux de l'horloger de luxe Girard Perregaux rue de la Paix, en plein Triangle d'or parisien.

Vers 17 heures, les deux suspects ses ont fait passé pour des coursiers afin de pouvoir accéder à l'intérieur de la prestigieuse adresse. Une fois dans les lieux, ils ont menacé le personnel avec notamment des bombes lacrymogène. Les deux hommes se sont enfuis après avoir fait main basse "avec une dizaine de montres" de luxe, selon une source policière. Le préjudice s'élèverait à quelques 500.000 euros.

Alors que la Brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Paris a été saisie de l'enquête, aucun signe du casse n'était visible depuis l'extérieur du bâtiment, qui héberge plusieurs marques de luxe.

Contrairement à ce qu'i avait été annoncé un peu plus tôt dans la journée, "il ne s'agit ni de Boucheron (un célèbre joaillier, NDLR) ni d'une boutique, mais de bureaux de la maison de haute horlogerie suisse Girard Perregaux" a tenu à préciser un porte-parole du groupe Kering, propriétaire de la maison Girard Perregaux et du joaillier Boucheron, situé dans le même bâtiment.

En mars dernier, c'est une bijouterie Chopard, situé place Vendôme, à quelques mètres du ministère de la Justice, en plein état d'urgence, qui avait été dévalisée par deux individus armés de grenades et de pistolets automatiques. Une des vitrines de la boutique avait été vidée, les bijoux ayant disparu d'un buste et des présentoirs.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Deux hommes ont braqué les bureaux de l'horloger de luxe Girard Perregaux rue de la Paix, en plein Triangle d'or parisien, jeudi en fin d'après-mid.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-