Paris: un policier, père de 5 enfants, se suicide avec son arme de service

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 03 septembre 2016 - 19:32
Image
Un policier avec une arme à sa ceinture.
Crédits
©Martin Bureau/AFP
Un policier de 43 ans a utilisé ce samedi matin son arme de service pour se suicider.
©Martin Bureau/AFP
Un policier âgé de 43 ans et père de cinq enfants s'est suicidé avec son arme de service ce samedi matin dans les locaux de la police judiciaire à Paris. Pour le moment, les raisons de son geste ne sont pas encore connues.

Macabre découverte. Alors qu'il se trouvait dans les locaux de la police judiciaire de Paris, situés quai de l'Horloge dans le premier arrondissement, un policier s'est donné la mort ce samedi matin avec son arme de service. Agé de 43 ans et père de cinq enfants, le sous brigadier, qui était affecté au service de l'Identité judiciaire, au fichier des empruntes génétiques, a été retrouvé par l'un de ses collègues vers 7h30. Selon les premiers éléments divulgués, il était marié mais séparé. Il rencontrait des difficultés d'ordre personnel.

L'information, relayée en boucle sur les réseaux sociaux, a été diffusée sur la page Facebook du syndicat de police Alliance 75. "Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses collègues de travail", est-il notamment écrit.

Ce n'est pas la première fois ces dernières semaines qu'un tel drame se produit. Le 9 août dernier, un policier, affecté à la direction de la circulation à Paris, s'était également donné la mort dans le XIIIe arrondissement de la capitale. Le drame s’était produit dans les locaux administratifs du service situé dans la rue Albert. Agé de 55 ans, l'homme s'était enfermé dans les sanitaires du poste de police où il s’était donné la mort avec son arme de service.

Au total, 25 gendarmes et 45 policiers ont mis fin à leurs jours en 2015, selon une étude publiée en janvier dernier par GendXXI, une association professionnelle de gendarmes. Ces chiffres marquent une hausse par rapport à 2014 pour les premiers (avec 22 suicides à l'époque), et une baisse chez les seconds (avec 55 suicides). Mais le bilan reste toutefois positif: pour l'association, le plan d'action anti-suicides mis en oeuvre dans la police par le ministère de l'Intérieur en 2015 "semble avoir porté ses fruits".

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.