Paris: une femme interdite d'allaiter son bébé dans un commissariat

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Paris: une femme interdite d'allaiter son bébé dans un commissariat

Publié le 14/04/2017 à 15:08 - Mise à jour à 15:21
©Johan Ordonez/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Venue lundi avec son mari au commissariat du 2ème arrondissement pour établir des procurations en vue de l'élection présidentielle, une femme s'est vu refuser le droit d'allaiter son bébé de deux mois dans le bâtiment.

Une femme s'est vue refuser le droit d'allaiter son bébé de deux mois alors qu'elle patientait au commissariat du 2ème arrondissement de Paris pour établir des procurations pour l'élection présidentielle, lundi 10. Elle était accompagnée de son mari lorsque les policiers lui ont interdit de nourrir son enfant.

"Elle n'a pas à imposer ça aux gens" aurait dit un agent de police au couple de trentenaires. Après une promenade dans les rues de la capitale, Sophie et Nicolas s'étaient rendus au commissariat de leur quartier. Mais alors qu'ils patientaient à l'extérieur du bâtiment leur nourrisson s'est mis à pleurer à cause de la faim.

"J'avais mon fils contre moi, maintenu dans un écharpe, et il a commencé à avoir faim. (...) nos avons alors demandé à une policière s'il était possible d'entrer dans le bâtiment", a expliqué le père de famille à franceinfo. Leur requête a tout d'abord été refusée. En effet, le commissariat avait atteint le quota de personnes maximum pouvant être présentes à l'intérieur du bâtiment en raison du plan Vigipirate.

L'un des supérieurs de l'agent qui venait de leur refuser l'entrée est ensuite venu à leur rencontre: "il nous a dit que les gens n'avaient pas à voir ma femme en train d'allaiter. On leur a expliqué qu'on pouvait bien sûr mettre un drap sur mon bébé, mais il a dit non" a poursuivi Nicolas.

Les deux parents ont alors décidé de rentrer chez eux. Pourtant, la mère est retournée peu après au commissariat pour obtenir le nom des fonctionnaires auxquels elle avait eu à faire. Elle s'est alors entretenue avec un troisième policier, qui aurait eux des paroles dures à son encontre.

"Il nous a dit avec mépris qu'on était des parents indignes" a raconté Nicolas Danet, qui a lancé une pétition sur le site change.org après cet événement. Dans la loi, rien n'interdit à une femme d'allaiter son nouveau-né dans les lieux publics. Adressée au commissaire du IIème arrondissement de Paris, la pétition a reçu plus de 12.800 signatures ce vendredi 14.

"Une femme ne devrait jamais avoir à choisir entre citoyenneté et maternité", a écrit Sophie en conclusion du texte de la pétition.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Aucune loi n'interdit aux femmes d'allaiter leurs nouveau-nés dans les lieux publics.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-