Pas-de-Calais: des adolescents frappés par la foudre, un pronostic vital engagé

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pas-de-Calais: des adolescents frappés par la foudre, un pronostic vital engagé

Publié le 05/06/2019 à 07:05 - Mise à jour à 07:06
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Des jeunes qui s'entraînaient sur le terrain de football de Saint-Nicolas-Lèz-Arras ont été foudroyés mardi 4. L’un d’eux est "dans un état préoccupant".

 

Selon les témoins du drame, rien n'aurait pu prévoir l'arrivée subite de l'orage. Un groupe de 24 adolescents âgés entre 13 et 15 ans a été frappé par la foudre mardi alors qu'ils participaient à un entraînement de football au stade de Saint-Nicolas-lez-Arras dans le Pas-de-Calais. Un des blessés a vu son pronostic vital engagé à son arrivée au CHU de Lille où il se trouve toujours.

"Un violent impact de foudre s’est abattu à 18h30" sur le stade, "alors qu’un groupe d’adolescents membres du club local s’entraînait avec leur éducateur", a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais. Trois jeunes ont été particulièrement touchés.

Selon une source médicale citée par Ouest-France, le plus gravement blessé "a été victime d’un arrêt cardiaque, a été ranimé par le SAMU d’Arras, puis transféré à Lille en réanimation pédiatrique", et "son pronostic vital est engagé". Un autre jeune, "est sérieusement blessé" mais "dans un état stationnaire", a précisé la préfecture. Egalement transféré au CHRU de Lille, "il est actuellement aux urgences pédiatriques mais son état n’inspire pas d’inquiétudes".

Lire aussi - Plus de 340.000 coups de foudre: un premier semestre 2018 d'orages record

Huit autres adolescents ainsi que l'éducateur qui les encadraient ont été placé pour leur part sous surveillance médicale tandis que 14 autres jeunes "ont été choqué mais sont hors de danger".

"Le temps était tout à fait normal, rien ne laissait présager qu’un coup de foudre d’une telle intensité pourrait s’abattre ainsi sur ces jeunes, il n’y avait ni vent particulier, ni pluie, ni tonnerre", a fait savoir Alain Cayet, maire de Saint-Nicolas-lez-Arras, sous le choc du drame qui a frappé sa commune.

Une cellule d’urgence médico-psychologique a été mise en place pour les familles.

Voir:

Ile d'Oléron: une quinquagénaire tuée par la foudre, que faire pour éviter un tel drame?

Ile d'Oléron: une femme meurt frappée par la foudre sur la plage

Foudre dans la Vienne: un jeune toujours hospitalisé, les autres autorisés à sortir

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des jeunes qui s'entraînaient sur le terrain de football de Saint-Nicolas-Lèz-Arras ont été foudroyés mardi 4.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-