Pas-de-Calais: un motard flashé à 273 km/h sur une route limitée à 110

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pas-de-Calais: un motard flashé à 273 km/h sur une route limitée à 110

Publié le 13/03/2017 à 11:51 - Mise à jour à 11:57
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors qu'il roulait sur la départementale 943 à Tilques (Pas-de-Calais), un motard a été flashé samedi à 273 km/h sur un axe pourtant limité à 110. Rapidement interpellé, le conducteur a reconnu devant les gendarmes s'être laissé emporter par la puissance de sa Suzuki.

Il a fait exploser les compteurs. Aux alentours de 15h samedi 11, un motard a été flashé à 273 km/h sur la départementale 943 à Tilques (Pas-de-Calais), un axe limité à 110 km/h. Rapidement interpellé, le conducteur a reconnu devant les gendarmes s'être laissé emporter par la puissance de sa Suzuki. Selon le site de la sécurité routière, le conducteur, qui a roulé à plus de 100 km/h au-dessus de la limite réglementaire, risque une amende forfaitaire de 1.500 euros, un retrait de six point sur le permis de conduire, une suspension de trois ans du permis de conduire (sans sursis ni "permis blanc") et une confiscation obligatoire du véhicule en cas de récidive.

Face à ce nouvel écart de conduite, les gendarmes ont appelé à la vigilance à l'approche du printemps. "Avec le retour des beaux jours, les motos fleurissent sur les routes de notre région. Les motocyclistes sont une population particulièrement vulnérable en cas d'accident et le décès de plusieurs d'entre eux est à déplorer depuis plusieurs mois", ont-ils indiqué dans un communiqué précisant qu'une "chute à cette vitesse aurait été fatale pour le pilote et représentait un grave danger pour les autres usagers de la route. Un véhicule lancé à 273 km/h parcourt plus de 80 mètres en une seconde". Ils ont également rappelé que des contrôles étaient "organisés très régulièrement par les militaires de la gendarmerie" afin de rendre les routes plus sûres.

Toujours d'après le site de la sécurité routière, les automobilistes français ne sont pas de très bons élèves: au total, 25% des conducteurs reconnaissent ne pas respecter les limitations de vitesse. Et les raisons sont multiples: au total 57% des personnes interrogées pensent que la route le permet, 34% sont pressés, 31% disent maîtriser leur véhicule, 18% aiment rouler vite tandis que 14% déclarent être pris dans un flot de véhicules. Mais en roulant vite, les conducteurs réduisent leur champ de vision, risquent de perdre le contrôle de leur véhicule et de s'exposer à davantage de fatigue et à la perte de vigilance.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes du Pas de Calais ont lancé un appel à la prudence.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-