Pau: le livreur de pizza se trompe d'étage, il finit avec un fusil à pompe braqué sur la tête

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pau: le livreur de pizza se trompe d'étage, il finit avec un fusil à pompe braqué sur la tête

Publié le 11/09/2017 à 15:45 - Mise à jour à 15:52
© Valery HACHE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

C'est une effrayante mésaventure qui est arrivé à ce jeune livreur de pizza vendredi à Pau. S'étant trompé d'étage au moment d'une livraison, il s'est retrouvé avec un fusil à pompe pointé droit sur lui. L'homme qui l'a menacé a été arrêté.

L'erreur est humaine, mais certaines personnes sont un peu moins tolérantes que la moyenne face aux méprises, même les plus insignifiantes. C'est en substance la mésaventure vécue par un jeune livreur de pizza qui, pour s'être trompé (de peu) d'adresse de livraison, s'est retrouvé menacé par une arme.

Les faits se déroulent à Pau, dans le département des Pyrénées-Atlantiques, vendredi 8. Le journal local La République des Pyrénées explique en effet qu'un jeune homme de 18 ans se présente ce jour-là aux environs de 20h30 dans un immeuble du centre-ville pour une livraison. Là, il se rend au dernier étage pensant y trouver le client qui attend sa pizza.

Problème: le jeune livreur se trompe d'étage et se retrouve à sonner au mauvais appartement. L'occupant des lieux est un homme de 53 ans. Pensait-il avoir en face de lui un démarcheur quelconque venant le déranger tardivement? Ou bien une mauvaise connaissance qui serait venu lui chercher querelle? Toujours est-il que le quinquagénaire ouvre la porte et décide de braquer le malheureux livreur avec… un fusil à pompe factice.

Certes l'arme était fausse mais imitait fidèlement le canon qui aurait pu abattre à bout portant le jeune garçon, qui a sans doute eu la frayeur de sa vie. L'incident n'est pas resté là. La police est prévenue et le quinquagénaire menaçant arrêté.

Il a expliqué aux policiers que la présence de ce fusil factice s'explique par des soucis que rencontrent sa compagne avec son ancien conjoint, et que la fausse arme est un outil de dissuasion. L'individu était défavorablement connu des services de police. Il a été convoqué devant le tribunal correctionnel de Pau pour violence avec arme. Il comparaîtra le 23 janvier 2018.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le quinquagénaire menaçant a été arrêté.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-