Pédophilie dans l'Eglise: des évêques aussi appellent à la démission de Barbarin

Pédophilie dans l'Eglise: des évêques aussi appellent à la démission de Barbarin

Publié le 03/09/2018 à 12:59 - Mise à jour le 02/11/2018 à 16:59
© CLAUDIO REYES / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un évêque a affirmé au "Parisien" que lui et certains de ses collègues voyaient dans la démission du cardinal Barbarin, accusé de non-dénonciation de crimes pédophiles, une partie de la solution. Un prêtre avait déjà lancé un appel en ce sens et une pétition pour que le primat des Gaules quitte ses fonctions avait ce lundi recueilli plus de 100.000 signatures.

L'affaire Barbarin, embarrassante pour l'Eglise catholique de France qui chercher depuis quelques années à monter qu'elle s'est emparée de la question de la pédophilie, crée des divisions au sein même des ecclésiastiques, y compris dans leur hiérarchie.

Alors que le procès pour non-dénonciation de crimes pédophiles du cardinal français doit se tenir en janvier, la fronde a débuté avec l'appel public à la démission de la part d'un prêtre de Valence. Une initiative personnelle mais qui semble avoir lancé le débat chez les prêtres, et délié les langues s'opposant à la position actuelle de l'Eglise.

"Il y a des confrères qui se disent: «Philippe, il serait temps qu’il remette son office au pape, il plombe un peu l’ensemble de nos missions diocésaines en France». Les prêtres lyonnais sont également un peu usés par ça, cela doit être lourd pour eux de porter ça. (...) Un départ (est) peut-être une part de la solution", a ainsi confié, sous couvert d'anonymat un évêque au Parisien.

Voir: Un prêtre réclame la démission du cardinal Barbarin

Des positions qui se font entendre alors que l'Eglise est confrontée à l'échelle mondiale à plusieurs scandales de grande ampleur qui mettent en cause la politique des supérieurs de prêtres pédophiles qui, en Irlande ou aux Etats-Unis notamment, ont pendant des années caché les faits de pédophilie dont-ils avaient connaissance, laissant parfois les coupables au contact d'enfants.

Une pétition pour la démission du cardinal Barabarin avait ce lundi 3 recueilli plus de 100.000 signatures. Celui-ci avait reconnu "des erreurs" ou un "réveil tardif". Des propos largement insuffisants pour les associations de victimes. Interrogé en mai 2016 sur l'opportunité d'une démission, le Pape François avait jugé que cela reviendrait à déclarer Mgr Barbarin coupable avant le procès et en attendre les conclusions.

Les plaignants reprochent au Primat des Gaules de ne pas avoir dénoncé les agissements du père Preynat alors qu'il en avait été informé au milieu des années 2000, et de l'avoir laissé au contact d'enfants dans le diocèse de Lyon jusqu'en 2015.

Lire aussi:

Non-dénonciation d'agressions sexuelles: la loi modifiée avant le procès Barbarin

Les scandales qui ont ébranlé l'Eglise catholique d'Irlande

Prêtres pédophiles: la complicité de l'Eglise fait scandale aux Etats-Unis

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon un évêque, le fait que le cardinal Barbarin soit toujours en fonction "plombe" le travail des prêtres.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-