Pédophilie: Mediapart révèle les cas de 32 religieux auteurs d'abus sexuels couverts par leurs archevêques

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pédophilie: Mediapart révèle les cas de 32 religieux auteurs d'abus sexuels couverts par leurs archevêques

Publié le 20/03/2017 à 17:56 - Mise à jour à 18:12
© FRANK PERRY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une enquête réalisée par Mediapart et publié ce lundi secoue une nouvelle fois l'Eglise pour des affaires de pédophilie. Des années 1960 à aujourd'hui, 32 religieux français auteurs d'abus sexuels auraient été couverts par 25 évêques.

C'est une révélation qui devrait secouer l'Eglise catholique. Une enquête de Mediapart publiée ce lundi 20 met en lumière les cas de 32 religieux auteurs d'abus sexuels couvert par 25 évêques français dont certain seraient encore en poste actuellement. Les faits courraient des années 1960 à aujourd'hui. Ils concerneraient 339 victimes présumées, dont la plupart auraient été abusées après les années 2000.

L'enquête qui a été menée "au cœur des affaires de pédophilie et d’abus sexuels dans l’Eglise catholique de France" depuis un an, fait apparaître un bilan très grave. Parmi les victimes, 228 étaient des mineurs de moins de quinze ans. Des crimes qui auraient été commis par des hommes de foi sous la responsabilité de l'Eglise.

Dans son rapport, Mediapart a précisé que "sur les 32 cas d’agressions sexuelles couverts par l’Eglise de France, la moitié d’entre eux concernent des faits établis après 2000, date charnière avec l’affaire Pican, premier évêque français condamné pour non-dénonciation d'atteintes sexuelles".

L'article détaille aussi la méthode qui aurait été utilisée par l'Eglise pour éviter tout scandale ou début d'enquête judiciaire. "Sur les 32 clercs concernés que nous avons recensés, 28 ont été déplacés géographiquement dès que des évêques ou des religieux ont été avisés", est-il possible de lire. Des déplacements à travers la France et le monde commencés en 1990 pour garder secrets ces faits.

Ces révélations font écho à l'affaire du cardinal Barbarin, cité dans l'enquête, qui avait tardé à signaler des abus sexuels commis par des prêtres dans son diocèse de Lyon. Pour réaliser cette enquête, Mediapart a travaillé en collaboration avec Cash investigation de France 2. Un numéro intitulé Pédophilie dans l’Eglise: le poids du silence sera diffusé mardi 21 mars.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


En tout 339 victimes sont présumées, dont la plupart auraient été abusées après les années 2000.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-