Saint-Etienne: l'Eglise révèle les accusations de pédophilie contre un prêtre 30 ans après

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Saint-Etienne: l'Eglise révèle les accusations de pédophilie contre un prêtre 30 ans après

Publié le 05/07/2017 à 07:58 - Mise à jour à 08:02
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'évêque de Saint-Etienne a confirmé mardi que des accusation de pédophilie visant un prêtre avaient été portées entre 2000 et 2014. L'homme en question avait alors été mis à l'écart loin des enfants, assure-t-il, et les faites révélés à la justice. Mais ils étaient déjà prescrits, remontant à au moins 30 ans.

Une nouvelle affaire de pédophilie vient embarrasser l'Eglise catholique de France. Le diocèse de Saint-Etienne a révélé mardi 4 les agissements présumés d'un prêtre en poste dans la région depuis les années 1960, confirmant ainsi une information de 20 Minutes.

Ila également annoncé qu'une procédure canonique (selon les lois de l'Eglise) avait été lancée à l'encontre du père Régis Peyrard, aujourd'hui âge de 84 ans "mais très profondément conscient de la gravité de ses fait", a fait savoir Mgr Sylvain Bataille, évêque de Saint-Etienne.

La justice ne semble en effet plus rien pouvoir faire, du moins pour les victimes connues. Les faits remontent à une trentaine d'années et n'auraient été révélés à l'Eglise par les victimes qu'entre 2000 et 2014. "A chaque fois, les faits ont été signalés à la justice", a assuré l’évêque, mais à chaque fois, il semble qu'ils aient été déjà prescrits.

C'est pour cette raison que le prêtre n'aurait pas été inquiété. Mais Mgr Bataille assure que le diocèse (dont-il n'était pas l'évèque à l'époque) a pris les mesures nécessaires dès les premières révélations de ces faits "inqualifiables". L'homme avait alors été éloigné des enfants, envoyé dans "une maison de retraite" de l'Eglise avec "un ministère restreint".

Le délai de prescription est de 20 ans à compter de la majorité de la victime pour les viols de mineurs, agressions sexuels sur mineurs de moins de 15 ans ou commises par ascendant, personne ayant autorité ou plusieurs personnes. Elle est de 10 ans pour les infractions sexuelles moins graves. Une règle qui fait débat, les associations de victimes mettant en avant le fait que ce n'est qu'après de nombreuses années que la parole se libère.

L'évêque de Saint-Etienne avoue d'ailleurs envisager que ces révélations en entraînent d'autres. L'Eglise de France sort à peine du précédent scandale de pédophilie concernant d'anciens scouts lyonnais et qui avait mis en cause le cardinal Barbarin pour son silence.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les faits reprochés seraient tous prescrits, mais d'autres victimes pourraient se faire connaître.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-