Peine de mort aux Etats-Unis: l'Utah réintroduit le peloton d'exécution

Peine de mort aux Etats-Unis: l'Utah réintroduit le peloton d'exécution

Publié le 24/03/2015 à 11:43 - Mise à jour à 15:42
©Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

L'Etat de l'Utah a voté ce lundi la possibilité de recourir au peloton d'exécution pour les condamnés à mort. Plusieurs Etats, confrontés à une pénurie de produits destinés aux injections létales, envisagent également d'utiliser d'anciennes techniques d'exécution.

Les Etats-Unis sont à la recherche de la "bonne" ou plutôt de la moins mauvaise façon d'exécuter les condamnés à mort. L'Utah (ouest des Etats-Unis) a voté ce lundi une législation autorisant le recours au peloton d'exécution pour appliquer la peine de mort. Une méthode abandonnée par cet Etat très conservateur en 2004 mais utilisée pour la dernière fois en 2010 pour un criminel condamné avant la réforme.

Plusieurs autres Etats, parmi la trentaine qui autorisent encore la peine capitale, réfléchissent actuellement à des modes d'exécution alternatifs. Le Tennessee compte ressortir la chaise électrique, l'Oklahoma pense à la chambre à gaz. Quant au Texas, plus important exécuteur des Etats-Unis, il n'est pas encore décidé.

Cause de cette situation ubuesque: une pénurie des produits destinés aux injections létales, supposées être le moyen le plus "humain" et le moins douloureux d'exécuter un condamné. Les anesthésiques ou sédatifs agréés par l'administration américaine pour les exécutions sont en effet fabriqués par des sociétés européennes. Or ces laboratoires refusent depuis quelques années de voir leurs produits –d'application médicale à la base– et leurs noms associés à la peine de mort.

Les différents Etats concernés ont bien tenté d'utiliser d'autres composés, mais à plusieurs reprises les résultats ont été désastreux. En avril 2014 dans l'Oklahoma, un prisonnier a agonisé pendant 43 minutes avant de succomber. Des exécutions ratées qui sont autant d'arguments pour les opposants à la peine de mort. Et recourir aux anciennes méthodes est pour eux une autre aberration car cela va à l'encontre des "avantages" censés justifier l'utilisation de l'injection létale.

D'ici à ce que le peloton d'exécution, la chambre à gaz ou la chaise électrique reprennent du service, il est encore possible qu'un laboratoire mette au point un nouveau composé. En 2014, 35 condamnés ont été exécutés aux Etats-Unis, dont 10 dans le Missouri et autant au Texas.

 

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La chambre d’exécution de l'Utah destinée au peloton d’exécution pourrait être réutilisée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-