Péronnas: tout savoir sur l'homme qui a poignardé à mort son demi-frère de 12 ans

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Péronnas: tout savoir sur l'homme qui a poignardé à mort son demi-frère de 12 ans

Publié le 30/01/2017 à 16:11 - Mise à jour à 16:17
©Arthur Lombard/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

A Péronnas, dans l'agglomération de Bourg-en-Bresse, un homme de 31 ans a mortellement poignardé dans la nuit de vendredi à samedi son jeune demi-frère de 12 ans, sans raison apparente. Hospitalisé en psychiatrie il n'a pas pu être entendu par la police et n'a pas encore expliqué son geste fou.

Ce drame familial n'a toujours pas d'explication deux jours après les des faits. Un jeune garçon de 12 ans a en effet été poignardé à mort par un homme de 31 ans qui n'est autre que son demi-frère. Le meurtre, qui s'est déroulé à l'intérieur de la maison familiale, a tout d'un scénario de film d'horreur.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi 27 au samedi 28, vers 3h du matin. La victime, un collégien de 12 ans dormait lorsque son demi-frère est entré dans sa chambre armé d’un couteau de cuisine. Il aurait alors asséné plusieurs coups à la jeune victime, pendant son sommeil.

Présents au moment des faits dans la maison située à deux pas de la forêt de Seillon, les parents ont été alertés par les cris de souffrances du garçon. Ces derniers ont pu donner l'alerte et les premiers secours sont arrivés sur les lieux quelques minutes plus tard. Mais il était déjà trop tard pour sauver le jeune garçon qui avait succombé sous les coups de l'arme blanche.

L'auteur des coups mortels s'est laissé interpeller sans la moindre difficulté par les forces de l'ordre. Soufflant visiblement de troubles psychiatriques, il a été immédiatement placé au centre psychothérapique de l'Ain à Bourg-en-Bresse. Dimanche, son état de santé ne permettait pas son audition par les enquêteurs.

Une information judiciaire pour "homicide volontaire sur mineur de 15 ans" a été ouverte, selon le parquet.

C'est la deuxième fois en quelques jours que le département de l'Ain est concerné par une affaire de fratricide: il  y a une semaine, un homme d’une trentaine d’années avait été mis en examen et écroué après avoir tué son frère, à Neyron, en lui tirant dessus à quatre reprises, avant de se dénoncer à la police.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'auteur des coups mortels s'est laissé interpeller sans la moindre difficulté par les forces de l'ordre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-