Perpignan: ébouillanté pour avoir demandé à un autre détenu de baisser le son

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Perpignan: ébouillanté pour avoir demandé à un autre détenu de baisser le son

Publié le 03/05/2019 à 12:59 - Mise à jour à 13:01
© JEFF PACHOUD / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un détenu a été ébouillanté par son voisin de cellule début avril à la prison de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Il lui demandait de baisser le son de sa musique. Brûlé au visage, il a décidé de porter plainte.

Un détenu a été brûlé au premier et au deuxième degré au visage, ainsi que sur une partie du corps, par son voisin de cellule à qui il demandait de baisser sa musique.

L'agression a eu lieu début avril à la prison de Perpignan. L'homme, qui a demandé à deux reprises à l'autre détenu de baisser le son, a été ébouillanté par une casserole d'eau et d'huile mélangés.

Selon l'information rapportée par L'Indépendant, l'agresseur a volontairement monté le son la deuxième fois pour provoquer son voisin de cellule.

Lire aussi: Prison de Grasse - ils percent les murs de 4 cellules pour frapper un détenu

Après les faits, il a immédiatement été mis à l'écart dans le quartier disciplinaire, puis a été transféré dans un autre centre de détention par la suite.

Le prisonnier ébouillanté a été soigné à la prison de Perpignan, bien qu'il ait fait savoir qu'il voulait aller à l'hôpital, ayant peur que ses lésions soient trop graves et nécessitent un traitement plus important.

Une enquête devrait être ouverte car la victime a décidé de porter plainte.

Et aussi:

En prison, ces codétenus qui "apaisent" pour prévenir le suicide

Détenus violeurs tabassés: des surveillants ont-ils ouvert les cellules aux agresseurs?

Canicule: les détenus suffoquent et tentent le "système D"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un détenu a été ébouillanté par son voisin de cellule à la prison de Perpignan début avril. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-