Perpignan: elle jette sa chatte par la fenêtre, 4 mois avec sursis

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Perpignan: elle jette sa chatte par la fenêtre, 4 mois avec sursis

Publié le 28/02/2019 à 10:17 - Mise à jour à 10:20
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

En octobre dernier une mère de famille de Perpignan avait jeté sa chatte par la fenêtre. L'animal avait été grièvement blessé. La prévenue a écopé de 4 mois de prison avec sursis. 

A la barre du tribunal, elle a expliqué qu'elle pensait que l'animal allait retomber sur ses pattes. Une femme a été condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour acte de cruauté sur animal domestique, à 500 euros d’amende et à une interdiction à vie de détenir un animal, jeudi 21 février par le tribunal de Perpignan. En octobre 2017, elle avait jeté sa chatte Jody par la fenêtre de l'appartement situé au 2e étage d'un immeuble.

Comme le rapporte le journal L'Indépendant, la prévenue a expliqué avoir agit ainsi car elle estimait que "l'animal était trop agressif, qu'il avait griffé son fils et qu'il avait fait ses besoins en dehors de sa litière". Et de préciser: "Elle a ajouté qu'elle pensait que la chatte retomberait sur ses pattes". Elle a néanmoins fait part de ses regrets et précisé qu'elle traversait une période difficile. 

Lire aussi - Nord: perdu, le chat retourne chez ses maîtres en covoiturage

L'animal avait quant à lui était blessé à la patte et avait également eu une fracture du bassin. Jody avait été opérée en urgence et a dû passer par une convalescence de plusieurs mois au cours de laquelle elle a beaucoup souffert. Elle a été prise en charge par une association de protection animale, en l'occurrence celle des Chats Libres qui a déposé plainte. 

En 2017, la SPA a enregistré un nombre record de 8.937 signalements de maltraitance animale, surtout des chiens et des chats, soit 36% de plus qu'en 2016.

Voir:

Il filmait son chien dévorant vivant des chatons et publiait les vidéos, prison avec sursis

Assignée à résidence, elle enlève son bracelet électronique et le met à son chat

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En octobre dernier une mère de famille de Perpignan avait jeté sa chatte par la fenêtre. L'animal avait été grièvement blessé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-