Perpignan: ils violent une femme avec une bouteille en verre et diffusent la vidéo sur Snapchat

Perpignan: ils violent une femme avec une bouteille en verre et diffusent la vidéo sur Snapchat

Publié le 13/12/2018 à 13:42 - Mise à jour à 14:21
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux hommes de 21 et 25 ans sont jugés devant les assises des Pyrénées-Orientales à partir de ce jeudi pour viol en réunion, atteinte à l’intimité et renseignement sur l’identité d’une victime. Ils encourent 20 ans de prison.

Les faits remontent à janvier 2016. Deux jeunes hommes de 21 et 25 ans comparaissent à compter depuis ce jeudi 13 devant les assises de Perpignan pour "viol en réunion" et "diffusion des images" de ce crime sur les réseaux sociaux, à savoir sur l'application Snapchat.

Selon France Bleu Roussillon, les faits ont eu lieu le 3 janvier. Les policiers de Perpignan ont été avertis par des témoins qu'un viol était diffusé en direct sur les réseaux sociaux vers 4h du matin. Les vidéos permettent aux forces de l'ordre de déterminer où se déroule l'agression. Sur les images, insoutenables, on peut voir une jeune femme totalement inerte se faire pénétrer par un des individus mais aussi par une bouteille d'alcool en verre. Les deux agresseurs sont rapidement identifiés et interpellés vers 6h du matin dans le quartier Serrat d'En Vaquer.

Lire aussi - Lyon: une jeune fille victime d'un viol collectif lors de la Fête des lumières

Les policiers vont aussi découvrir la jeune femme encore prostrée. On apprendra par la suite que la victime avait consommé énormément d’alcool et même du viagra sous forme de poudre. Elle a été conduite aux urgences car l'introduction de la bouteille en verre dans son vagin a provoqué des saignements internes.

Deux ans plus tard, la victime reste très fragile psychologiquement selon son avocat. "C'est impossible d'oublier, on peut le mettre entre parenthèses mais ça revient toujours à un moment de la journée", a expliqué maître Philippe Capsié. Et d'ajouter: "L'échéance judiciaire est un rappel violent, le retentissement est d'autant plus fort aujourd'hui car l'affaire revient sur le devant de la scène". 

Les accusés encourent 20 ans de réclusion pour viol aggravé et 5 ans de prison pour la diffusion des images. Eux mettent en avant le consentement de la victime pour leur défense. Le verdict est attendu lundi 17.

Voir:

Viol, meurtre et nécrophilie sur une adolescente: la défense accuse les parents

Une vidéo à caractère sexuel entre un détenu et une surveillante sur Snapchat

Gard: deux collégiens de 13 ans accusés d'un viol diffusé sur Snapchat

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les suspects sont jugés pour pour "viol en réunion" et "diffusion des images" de ce crime sur les réseaux sociaux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-