Perpignan: interpellation d'un fiché "S" aveugle dans une salle de prières

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Perpignan: interpellation d'un fiché "S" aveugle dans une salle de prières

Publié le 06/04/2018 à 06:28 - Mise à jour à 06:30
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un Arménien de 24 ans, aveugle et fiché S, a été interpellé jeudi dernier près d'une salle de prières de Perpignan, avant d'être assigné à résidence à son domicile d'Avignon.

Ce sont les autres fidèles de cette salle de prière qui ont prévenu les forces de l'ordre. Un Arménien de 24 ans, fiché "S", a été interpellé par la police dans un lieu de culte musulman à Perpignan jeudi 29 en soirée. Il est depuis assigné à résidence à son domicile d'Avignon dans le Vaucluse sur décision de la cour d'appel de Montpellier.

L'individu présente la particularité d'être aveugle. Les autres fidèles de la salle de prière ont été particulièrement intrigués par le fait qu'il possédait sur lui pas moins d'une vingtaine de téléphone portable. Ils en ont du coup référé aux autorités qui ont procédé à l'arrestation du suspect et son placement en garde à vue pour "recel de vol".

Lire aussi - Attentats: que veut dire le terme fiche "S"?

L'homme, muni d’un titre de séjour en France valable jusqu’au 30 avril, était fiché S depuis les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. Converti à l’Islam depuis trois ans, il avait attiré l’attention des autorités en raison de ses voyages au Maroc et en Belgique notamment, mais aussi de ses contacts, en 2014 "avec des individus en zone de combat". 

Cet Arménien, qui revenait de Paris lors de son interpellation, avait déjà été assigné à résidence le 16 novembre 2015 après son interpellation dans le cadre des perquisitions administratives conduites dans tout le pays au lendemain des attentats de Paris. Il était alors en possession d'une centaine de téléphones portables et autant de clés USB.

"J’aime les téléphones, et quand j’aime quelque chose j’aime le posséder en grande quantité. Je ne me suis pas aperçu que j’en avais autant. Les téléphones et les clefs USB sont ma passion. Mais, la police ne me croit pas", s'était-il justifié auprès du Dauphiné Libéré.

"Concernant sa situation sur le territoire, le préfet des Pyrénées-Orientales a mis en œuvre toutes les diligences appropriées sous le contrôle de l’autorité judiciaire", précisait mercredi 4 le secrétaire général de la préfecture Ludovic Pacaud.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un Arménien de 24 ans, aveugle et fiché S, a été interpellé jeudi dernier près d'une salle de prières de Perpignan.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-