Perpignan: un détenu se fait passer pour un autre, il réussit à s'évader

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Perpignan: un détenu se fait passer pour un autre, il réussit à s'évader

Publié le 22/02/2017 à 11:52 - Mise à jour à 11:59
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un détenu de la maison d'arrêt de Perpignan (Pyrénées-Orientales), qui avait encore quelques années à purger, a retrouvé sa liberté la semaine dernière en se faisant passer pour un autre. Depuis, il est activement recherché par les forces de l'ordre.

Il est passé par la grande porte. Un détenu de la maison d'arrêt de Perpignan (Pyrénées-Orientales) a réussi à s'évader de la prison en se faisant passer pour un autre. Les faits se sont déroulés samedi 18 février, jour de la libération de l'un des prisonniers de l'établissement.

Le fugitif, qui était au courant de cette sortie, a donc volé et utilisé la carte d'identité pénitentiaire de son compagnon de cellule pour se faire la belle. Et comme ils se ressemblaient physiquement, personne ne s'est rendu compte de la supercherie. Selon les informations de France Bleu Roussillon, il a été accompagné pour effectuer quelques formalités avant de franchir la porte d'entrée et retrouver sa liberté.

Seulement voilà: quelques minutes plus tard, le prisonnier qui devait être libéré s'est plaint auprès des surveillants pénitentiaires de n'avoir toujours pas entendu son nom pour la procédure de sortie. Rapidement, les gardiens ont compris leur erreur, donnant l'alerte. Les recherches sont toujours en cours pour tenter de mettre la main sur le fugitif.

Toujours selon France Bleu Roussillon, ce dernier, incarcéré pour association de malfaiteurs, avait encore quelques années à purger, pour plusieurs affaires, dont au moins une pas encore jugée. L'enquête devra notamment déterminer s'il s'agit bien d'un vol ou si les deux hommes étaient complices dans cette affaire. En parallèle, une enquête interne à la prison devrait être menée afin de faire toute la lumière sur les circonstances du dysfonctionnement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le prisonnier avait encore quelques temps à passer derrière les barreaux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-