Perquisition à la mosquée de Villiers-sur-Marne: la police découvre une école coranique non déclarée

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Perquisition à la mosquée de Villiers-sur-Marne: la police découvre une école coranique non déclarée

Publié le 31/08/2016 à 15:59 - Mise à jour à 16:09
©Mic/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les forces de l'ordre ont découvert une école coranique déjà "connue" lors d'une perquisition à la mosquée Al-Islah de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) ce mercredi matin. L'opération a eu lieu dans le cadre d'une enquête sur une filière de recrutement de candidats au djihad, selon France 3 Paris Ile-de-France.

La police a découvert une école coranique non déclarée lors d'une perquisition à la mosquée Al-Islah de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) ce mercredi 31 au matin, révèle Le Parisien.

L'opération a commencé dès 7h30, a expliqué la mairie de la commune à France 3 Paris Ile-de-France "avec d'importants moyens de la police nationale déployés sur place, dont une quarantaine de fonctionnaires de police". Elle s'est déroulée dans le calme en présence des responsables de l'établissement, a précisé Jean-Michel Carigi, directeur de cabinet du maire de Villiers-sur-Marne, au média. A l'issue de la perquisition, plusieurs personnes en situation irrégulière ont été interpellées.

Les forces de l'ordre cherchaient à prouver l'existence d'une école coranique déjà "connue" dans le cadre d'une enquête sur une filière de recrutement de candidats au djihad, informe France 3, reprenant les informations d'une source policière. De son côté, la préfecture du Val-de-Marne indique que la perquisition a eu lieu car la police soupçonnait une affaire de travail non dissimulée à la mosquée, l'école coranique n'ayant pas été déclarée.

La mosquée Al-Islah de Villiers-sur-Marne est sous surveillance depuis quelques temps déjà. En effet, le lieu a été évoqué en avril lors du procès de la filière djihadiste de Champigny-sur-Marne à l'issue duquel le tribunal correctionnel de Paris a condamné douze personnes. Plusieurs de ces jeunes s'étaient radicalisés en fréquentant Mustapha Mraoui, imam autoproclamé de l'établissement soupçonné d'avoir rejoint les rangs de Daech. Fin juillet, la police a perquisitionné le domicile d'un homme de 41 ans, fiché S, régulier du lieu, relève par ailleurs Le Figaro.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'opération a mobilisé une quarantaine de fonctionnaires de police.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-