Phalsbourg: un jeune homme flashé à 200 km/h... en revenant d'un stage de récupération de points de permis

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Phalsbourg: un jeune homme flashé à 200 km/h... en revenant d'un stage de récupération de points de permis

Publié le 17/01/2017 à 15:32 - Mise à jour à 15:48
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune conducteur en permis probatoire a été contrôlé à 200 km/h vendredi dernier sur l’autoroute A4 à proximité de Phalsbourg, alors qu’il revenait d’un stage de récupération de points.

Visiblement la leçon n'avait pas eu l'effet escompté. Un jeune Mosellan s’est fait flasher vendredi 13 à 200km/h sur l’autoroute A4 au niveau de Phalsbourg à la limite entre l’Alsace et la Lorraine. C'est avec stupéfaction et perplexité que les gendarmes qui l'ont interpellé un peu plus loin ont pu constater que le jeune homme revenait tout juste d'un... stage de récupération de points du permis de conduire. Il a expliqué aux militaires "être pressé de rentrer chez lui".

Titulaire d'un permis de conduire probatoire de moins de trois ans, il était censé rouler à une vitesse maximum de 110 km/h sur autoroute, au lieu de 130km/h, soit un excès de vitesse de plus de 90km/h. Il s'est donc vu immédiatement retirer son permis de conduire. Il devra de plus se présenter devant le tribunal correctionnel de Saverne dans le Bas-Rhin en mars prochain.

La justice devrait selon toute vraisemblance le priver de sa licence de conduite pour plusieurs mois avec un retrait de cinq ou six points sur son futur permis, qu'il devra récupérer à la suite de plusieurs stages de récupération. De qui lui donner le temps de réfléchir et de retenir, on l'espère, la leçon.

Dimanche 15, c'est une automobiliste qui s'est vu retirer son permis de conduire après un excès de vitesse à 181km/h à Saint-Gaudens, au sud de Toulouse, alors que la vitesse était limitée à 110 km/h en raison des conditions pluvieuses. Sur le siège passager, les gendarmes ont eu la surprise de trouver un bébé de cinq mois. "Elle se dépêchait afin de lui donner à manger" ont expliqué les forces de l'ordre. Autres surprise, le concubin de la conductrice conduisait juste derrière elle. Il s’est fait flasher à la vitesse de 163 km/h.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune homme a expliqué aux militaires "être pressé de rentrer chez lui".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-