Pierre Menès: le livre témoignage et le retour sur Canal+ d'un miraculé

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pierre Menès: le livre témoignage et le retour sur Canal+ d'un miraculé

Publié le 29/03/2017 à 10:56 - Mise à jour à 11:35
©Franck Fife/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après une double greffe foie-rein et une année 2016 extrêmement difficile, le journaliste sportif emblématique de Canal+ Pierre Menès fera son retour sur la chaîne début avril. Dans un livre intitulé "Deuxième mi-temps" publié ce mercredi, il raconte sa "résurrection".

"D'octobre à décembre, je suis allé vers la mort, tranquillement". Pierre Menès revient de loin et le fait savoir dans un livre intitulé Deuxième mi-temps publié ce mercredi 29. Trois mois après son opération salvatrice d'une double greffe du rein et du foie qu'il a subi en décembre 2016, le journaliste sportif revient sur sa maladie et les pénibles épreuves qu'il a traversées ces derniers mois. Il a également annoncé son retour sur Canal+ dans le Canal Football Club le dimanche 2 avril.

"Ce que vous m'avez manqué!", écrit Pierre Menès au commencement de son livre-témoignage. Le chroniqueur connu pour son ton franc et ses analyses footballistiques sans détours est impatient de retrouver le plateau du Canal Football Club dont il est l'une des figures les plus emblématiques. "Pas encore au top" c'est-à-dire à "40% de ses moyens physiques", il assure pourtant "être dans un état de forme inespéré", rapporte RTL. L'homme de 53 ans a changé physiquement. Il est passé de 130 kg à 88 kg. Mais aussi mentalement puisqu'il dit avoir "appris à être patient". Il a prévenu: "je vais sûrement pleurer à mon retour (dans l'emission, NDLR)".

Soigné in extremis, Pierre Menès souffrait d'une maladie appelée Nash, traduite en français par Stéatose hépatique non alcoolique. Un mal communément appelé "maladie du soda" due à une surconsommation de sucre et susceptible de provoquer un cancer un du foie. Sur liste d'attente pour se faire greffer, c'est le 12 décembre que le journaliste a appris que les organes dont il avait besoin étaient en cours de transfert. Devenu un cas "d'urgence absolue", le journaliste consacre un chapitre de son livre à sa  "résurrection".

Entouré de sa famille lors de son opération, notamment sa mère et sa compagne Melissa qui a inlassablement veillé à son chevet d'hôpital, Pierre Menès assure avoir repris du poil de la bête.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Dans son livre-témoignage, le journaliste sportif revient sur sa maladie et les pénibles épreuves qu'il a traversées ces derniers mois.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-