Ploudaniel: un employé d'une coopérative laitière se jette sur un collègue armé d'une tronçonneuse

Ploudaniel: un employé d'une coopérative laitière se jette sur un collègue armé d'une tronçonneuse

Publié le 06/01/2018 à 10:34 - Mise à jour à 10:35
©John Moore/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Vendredi matin, dans les locaux d'une coopérative laitière du Finistère, un employé a attaqué l'un de ses collègues, armé d'une tronçonneuse. La victime, blessée au bras, n'est pas passé loin d'une fin bien plus tragique.

C'est une agression brutale et qui aurait pu se terminer tragiquement qui s'est déroulée, sans raison apparente, à la coopérative laitière Even, à Ploudaniel (Finistère). Un employé a en effet agressé l'un de ses collègues en se jetant sur lui armé d'une tronçonneuse.

Les faits se déroulent vendredi 5, vers 9h du matin. Un employé, travaillant à l'entretien de la coopérative se jette sur son collègue avec son arme redoutable et parvient même à appliquer la lame sur le bras de la malheureuse victime.

C'est un autre employé qui parviendra sans doute à éviter le pire en se jetant sur l'agresseur et en le désarmant. L'assaillant a alors pris la fuite à pied. Un dispositif de recherches a été lancé par les gendarmes de Lesneven appuyés par dune équipe cynophile de la gendarmerie de Châteaulin et un hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie de Rennes. Le suspect reste pour l'instant introuvable.

Voir aussi: Dordogne: il plante une tronçonneuse dans la voiture de son rival amoureux (photo)

L'employé agressé a eu chaud, très chaud même. Il ne souffre finalement que d'une blessure assez légère. Transporté à l'hôpital, il a dû subir quelques points de suture au bras, et a pu sortir dans l'après-midi.

L'enquête va devoir comprendre ce qui a pu provoquer une telle agression. D'après la presse locale, les deux employés s'étaient disputés juste avant les faits, mais cet élément devra encore être confirmé par l'investigation. La direction de l'entreprise, de son côté, a mis en place un groupe de dialogue avec un médecin pour prendre en charge les témoins choqués par la scène.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'agresseur s'est jeté sur sa victime, tronçonneuse à la main.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-