Plus de 4.000 messages à son ex en 6 mois, il la menace d'une "tournante"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Plus de 4.000 messages à son ex en 6 mois, il la menace d'une "tournante"

Publié le 25/10/2018 à 18:33 - Mise à jour à 18:39
©Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un trentenaire a été condamné à de la prison ferme par un tribunal correctionnel de Nantes. Il a envoyé à son ex-compagne des milliers de messages insultants et menaçants, après leur rupture.

Espérait-il reconquérir son ex-compagne en la menaçant de lui faire subir un viol collectif? Un homme a été condamné par un tribunal correctionnel de Nantes pour avoir inondé la femme dont il avait partagé la vie de messages menaçants ou orduriers.

Et l'individu, âgé de 35 ans, était visiblement tenace. Comme le rapporte de L'Hebdo de Sèvre et Maine jeudi 23, ce sont 4.286 messages en six mois envoyés à la victime (soit environ 24 par jour). Le contenu? Des insultes ("grosse vache", "sale pute") et des menaces beaucoup plus explicites comme ce "je vais te séquestrer dans une cave pour faire une tournante".

La jeune femme, qui a eu un enfant avec cet homme, a dû déménager en pleine campagne dans un lieu sans transport en commun et donc inaccessible pour le père de sa fille qui n'a pas le permis.

Le couple s'est séparé en 2013, la victime étant visiblement excédée par son compagnon vivant dans un taudis, alcoolique, toxicomane et qui la forçait à des relations sexuelles. L'homme vit dans des conditions tellement déplorables que lorsqu'il à la garde de sa fille, ce sont les anciens beaux-parents de la victime qui la prennent en charge.

Lire aussi: Romantisme ou harcèlement? Une publicité Pathé-Gaumont fait polémique (vidéo)

A la barre, l'homme –qui n'a pas d'avocat– ne nie pas les faits et amorcent des excuses: "J'ai joué au con". Il tentera pourtant d'expliquer son geste: "Elle a refait sa vie avec son amant, avec qui elle m’a trompé… Je l’ai vécu comme une trahison". Il admettra que lui aussi a eu des relations extra-conjugales, mais que ces incartades ont eu lieu "sur la fin" de leur vie de couple. Une tentative de relativiser les faits qui n'ont pas convaincu le tribunal.

L'homme a été condamné à 18 mois de prison dont six ferme. Il a aussi l'interdiction formelle de rentrer en contact avec sa victime pour les deux prochaines années.

Voir aussi:

Niort: il harcèle une femme, elle répond, il la frappe 

Cyber-harcèlement: 6 mois avec sursis pour deux hommes qui avaient menacé une journaliste

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le harcèlement a duré six mois.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-